Comment ajouter du grain sur une photo dans Photoshop

3 techniques pour ajouter du bruit dans Photoshop

Modifions le grain sur notre photo

 

Ajouter du grain sur une photo, je le sais pour certains, ça ne va pas du tout le faire. Vous êtes beaucoup à vouloir le faire disparaître, voir le supprimer. Pour ma part, je pense que cela apporte un plus à la photo. Mais encore une fois, tout dépend du travail que l’on doit effectuer.

Nos logiciels photos, très puissants qu’ils sont, nous proposent différents outils pour modifier le grain sur une photo. Pour ceux qui se demandent, « c’est quoi le grain ? », c’est une aberration que l’on retrouve sur notre photo, vidéo, ainsi que notre son. D’ailleurs, je suis désolé, j’essaie de encore de l’atténuer sur le son de mes vidéos. Mais bon, ça aussi c’est métier ! :(.

Le grain se manifeste, techniquement, sous la forme de bruit. C’est tout à fait normal, on ne peut simplement pas le voir ou l’entendre distinctement à première vue. Le bruit s’incruste sur le fichier au moment de la capture.

Disons que le bruit, n’est pas vraiment le bienvenu ! Cela fait partit du post traitement de retoucher le bruit d’une photo. Pour certains il faut le supprimer, pour d’autres le renforcer. Dans les deux cas, nous avons les outils pour le faire !

Dans la vidéo, ci-dessous, je vous montre cette fois-ci comme créer du grain sur une photo dans Photoshop. J’utilise 3 techniques pour ajouter du grain sur le portrait photo. Bien entendu, nous verrons dans une nouvelle vidéo comment supprimer le grain/ atténuer le bruit, d’une photo dans Adobe Photoshop.

 

 

Le tutoriel Photoshop

Pour commencer, si on utilise un fichier Raw (ce que je recommande), celui-ci s’ouvre directement  dans Camera Raw une fois importé dans Photoshop. Depuis quelque temps, je suis passé à la version Photoshop CC17. Mais les techniques que j’utilise sont déjà accessibles depuis de plus anciennes versions. Si, comme moi (ici), vous utilisez un fichier Jpeg, il faut se rendre dans l’onglet Filtre pour exporter la photo vers Camera Raw.

 

1ère technique

Une fois dans le module de Camera Raw, et que toutes nos retouches photos sont faîtes, on peut se rendre dans l’onglet Fx pour modifier le grain de la photo. Dans les options, on retrouve le Niveau qui nous permet de régler l’intensité du grain. Puis on retrouve la Taille, qui nous donne la taille du bruit, 🙂 et enfin la Cassure qui casse le bruit et permet de travailler sur la répartition du bruit. Sur ce dernier, je ne me prends pas trop la tête, je le laisse généralement à 50. Ces trois réglages peuvent varier en fonction de la taille de l’image. Voilà aussi pourquoi je crée mon bruit une fois que la taille de l’image et le recadrage ont été effectués.

Pour ce tutoriel, je fais le choix de vous présenter cette technique sur un noir et blanc, je pense que c’est le meilleur moyen pour bien observer le grain. Nous ne sommes pas perturbés par la couleur et nous pouvons nous concentrer uniquement sur les nuances de gris. Voilà pourquoi j’active le TSI/ Niveau de gris, et la Courbe de transfert de dégradé, pour transformer ma photo en noir et blanc. Et je trouve qu’un grain appuyé fonctionne très bien avec le black and white ! 😉

 

2ème technique

Pour vous présenter un nouvelle technique, je propose que l’on se rende dans l’onglet Filtre> Bruit et sélectionner Ajout de bruit. Là une petite fenêtre s’ouvre avec quelques options et pour régler le bruit. On retrouve la Quantité, réglable en pourcentage, qui nous permet de spécifier l’intensité du bruit.

Puis on le choix entre deux options d’affichage de bruit, Uniforme et Gaussienne. Je vous conseille de les tester pour observer l’impact, jouez aussi avec la Quantité pour observer la différence sur ces deux types de bruit. Le plus important, c’est l’option Monochromatique à activer. Elle permet de dé-saturer le bruit, et éviter d’avoir des pixels vert et violet. Ce sont des aberrations chromatiques à faire disparaître ou à atténuer.

Je conseille d’activer l’Aperçu pour observer en temps réel les réglages des différentes options dans l’espace de travail. Cela évite les mauvaises surprises et on peut obtenir déjà un rendu de l’affichage final. Une fois que nous sommes satisfaits de notre bruit, on peut cliquer sur OK pour attribuer le bruit à notre photo.

Cependant, si vous êtes comme moi et que vous vous souciez des retouches destructives sur vos photos, je vous recommande d’utiliser les objets dynamiques. Avant de faire n’importe quelle retouche, je clic droit sur le nom de mon calque et sélectionne Convertir en objet dynamique. Si vous souhaitez plus d’informations, je conseille le cours 14 pour apprendre à créer des objets dynamiques dans Photoshop.

 

Avant et après avoir ajouter du grain dans Photoshop

 

3ème technique

Toujours dans le souci de sécuriser mon travail, je propose de créer un nouveau calque remplit en gris moyen, à 50%. Là, je peux ainsi répéter la même opération en me rendant dans l’onglet Filtre et sélectionner Ajout de Bruit. En changeant le mode de fusion du calque, pour le mode Lumière Tamisée on fait réapparaître la photo. Sur le mode Lumière tamisée, le gris moyen disparaît, les pixels plus foncés s’assombrissent tandis que les pixels plus clairs s’éclaircissent. Pour réduire l’impact du bruit, je peux réduire son opacité et l’estomper ainsi facilement.

Encore plus dans le souci de sécuriser son document psd, je propose aussi d’utiliser un objet dynamique sur le calque remplit en gris moyen. Ainsi, si besoin, je peux changer rapidement la Quantité du bruit, ou bien décocher l’option Monochromatique et choisir dans un second temps de le dé-saturé avec le réglage Teinte/ Saturation.

 

Pour finir

Vous l’avez compris, il existe plusieurs solutions pour modifier le grain dans Photoshop. On peut le modifier très facilement depuis Camera Raw, ceux qui ont l’habitude d’utiliser Lightroom ne sont pas perdus. Pour ceux qui utilisent plus Photoshop, comme moi, créer du bruit sur un calque en gris moyen semble pour le moment une des meilleurs solutions. Pour ceux, qui souhaitent toujours travailler avec Photoshop de façon non-destructive, les objets dynamiques sont très puissants.

Il est important de trouver son propre workflow, mais attention à ne pas s’enterrer dedans et éviter toutes les autres techniques, et passer à côté.

Je conseille vivement d’attribuer le bruit ou de modifier le grain à la fin du traitement photo. Je le fais d’ailleurs juste après l’ajout de vignettage. Le recadrage et la résolution se fait avant de traiter le bruit !

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉
Recherches utilisées pour trouver cet articlephotoshop retouche sur calque gris 50 %

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *