Comment créer un noir et blanc dans Camera Raw

Le noir est blanc en photographie, est une légende. On en parle depuis toujours. D’ailleurs, on a commencé à voir en nuances de gris avant d’avoir le privilège de voir en couleur.

Et je dirai que c’est d’ailleurs sa force. Pourquoi le noir et blanc est aussi percutant ? Pourquoi marche t-il autant ? Comment transformer une photo couleur en noir et blanc ?

 

 » Tiens, je suis sûr que cette photo serait beaucoup mieux en noir et blanc ! » 😉

noir et blanc en Sardaigne, Italie / le blog La Retouche photo

La lecture et le rythme

On a vu ensemble qu’il était important de vérifier la lecture de ses photos en noir et blanc, car on dit qu’une bonne photo couleur est avant tout une bonne photo en noir et blanc. Les couleurs peuvent perturber la lecture de la photo. En visualisant sa photo en noir et blanc, l’œil est focalisé uniquement sur la lumière et ses nuances de gris. Les différents gris que l’on obtient permettent de lire notre photo, de comprendre la composition (l’espace), les éléments (les sujets), la vue (la perspective), la lumière (les contrastes), ainsi que l’ambiance et peut-être même le style.

En peinture, en photographie, ainsi qu’au cinéma on parle de rythme visuel. Exemple, noir, blanc, noir, blanc… ou noir, blanc, gris, noir… Il faut donner à l’œil du rythme dans ce qu’il voit. Ceci dans le but de rythmer les balayages de l’œil humain.  Cela permet de dessiner les lignes, les contours, les formes. Cela donne aussi du volume aux différents éléments dans l’image.

Le contraste, c’est la force d’une photographie en noir et blanc. Les contrastes donnent de la valeurs aux éléments, à la perspective. Ils sont puissants et percutants, ils aident fortement à créer une belle lecture. Bien entendu les contrastes doivent varier et ne pas étouffer la photo. On a d’ailleurs vu ensemble qu’ils existent des solutions simples pour réussir un noir et blanc avec son appareil photo.

 

 

Le tutoriel

Dans cette vidéo Photoshop, on crée un noir et blanc dans Camera Raw. On a vu ensemble que Camera Raw est un module supplémentaire dans le logiciel Adobe Photoshop. Il se rapproche de très près de Lightroom, puisque c’est le même moteur de rendu. On y retrouve donc les mêmes outils et les mêmes réglages, on n’est donc pas perdu.

Pour le traitement photo, il est quand même recommandé d’utiliser des photos en ficher Raw (développement brut). C’est pour le moment le meilleur type de ficher pour faire une retouche photo. C’est d’ailleurs ce que je fais dans la vidéo, avec une photo prise sur une plage en Sardaigne (Italie).

En utilisant un fichier Raw, je permet à Photoshop d’ouvrir directement la photo dans Camera Raw. Avant de me lancer dans mon développement photo, je commence par reconnaître le type de mon objectif dans l’option « Correction de l’objectif ». Cette option permet de retoucher la distorsion et le vignetage de ma photographie. Dans la vidéo, je ne touche pas aux réglages de base mais me rends directement dans l’option TSI/ Niveaux de gris. Là je peux basculer ma photo en noir et blanc en cliquant sur la case « Convertir en niveaux de gris ». Là, Camera Raw applique directement ses réglages afin d’optimiser le noir et blanc. On peut bien entendu les laisser tels quels, comme dans la vidéo, ou bien les modifier à sa guise.

Maintenant je peux me rendre dans les réglages de base afin de sublimer mon noir et blanc. Je cherche ici à optimiser la lecture et à donner de la force aux contrastes. Je commence par la balance des blancs qui permet de revoir la température et la teinte de la photo, mais je ne m’y attarde pas car on fait un noir et blanc !

On passe donc à l’exposition, que je réduis légèrement. Je ne touche pas aux contrastes dans un premier temps afin de travail plutôt sur mes tons. Je commence à revoir mes tons clairs et mes tons foncés. Ces deux réglages me permettent de récupérer des informations dans mes blancs et mes noirs. Dans un deuxième temps je travaille sur les Blancs  et mes Noirs. J’utilise le raccourci Alt afin d’afficher l’option qui me permet de savoir quand j’aborde mes premiers blancs purs et mes premiers noirs purs. Un bon moyen de ne pas cramer et de sur-contraster sa retouche photo !

Pour finir

On finalise les réglages de base avec la Clarté. Ce dernier réglage permet de redéfinir, de redonner de la netteté, à l’image. La Clarté s’applique de telle façon à contraster les pixels noirs et éclaircir les pixels blancs. Il convient donc de revoir peut-être l’option des Blancs et des Noirs afin d’ajuster.

Pour sublimer notre noir et blanc, on peut se rendre dans la Courbes des tonalités. Là, on retrouve notre histogramme qui nous affiche la répartition des pixels en fonction de la luminosité. Dans le panel Paramétrique, on peut revoir une nouvelle fois nos Tons clairs et nos Tons foncés. On a droit à deux autres options, la Teintes claires et la Teintes sombres. Dans la vidéo, je n’y touche pas. Je suis déjà satisfait de mes valeurs. A chaque modification des réglages, l’histogramme change en temps réel. Ce qui est intéressant pour voir l’impact sur notre photo et de toujours savoir où les pixels se trouvent par rapport à la luminosité.

On peut découvrir toutes sortes de noir et blanc sur le net. On en voit même avec de la couleur ! Cela reste subtile, très léger, ou pas du tout et dans ce cas je pense que l’on peut plutôt parler de monochrome. Pour obtenir un tel résultat, on peut se rendre le panel voisin, De points. Là on retrouve notre courbe avec l’histogramme en arrière plan. Et surtout les différentes couches RVB, rouge, verte et bleue. En créant et en bougeant les points sur la courbe on peut apporter une teinte à nos noirs, nos gris et nos blancs. Si cela vous intéresse, je vous recommande regarder la vidéo. Exemple dans la couche Bleue, en élevant le point noir j’apporte une teinte bleue plus ou moins saturée. Si à l’inverse, je descends le point dans les blancs j’apporte plus ou moins de jaune saturée. Très légèrement, j’adore m’en servir ! Le rendu est superbe je trouve. Mais cela n’est plus un noir et blanc, non ?!!

Je finis ma retouche photo, en accentuant les contrastes dans le ciel. Ce dernier manque d’intensité je trouve. Au lieu de retoucher à mes réglages auto dans le TSI/ Niveaux de gris, je décide de créer un dégradé sous-exposé. J’y apporte plus de contraste et revoit les tons foncés. Le ciel est ainsi plus présent et renforce les contrastes de ma photo. Je n’oublie donc pas de revoir mes noirs afin de ne pas avoir d’incohérence dans l’affichage. Et voilà on peut s’arrêter là, ou encore s’aventurer dans les réglages que nous propose Camera Raw. Là pour le coup, on verra à ça la prochaine fois ! 😉

A retenir

  • Utiliser des fichiers Raw,
  • Optimiser la lecture de son noir et blanc,
  • Redéfinir les tons clairs et les tons foncés.

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

5 Réponses à “Comment créer un noir et blanc dans Camera Raw

  • Merci pour ce noir et blanc ! On pourrait avoir un tuto noir et blanc sur un portrait ?

  • Super ! Je ne connaissais pas du tout le Tsi/ niveaux de gris. Enfin un peu mais je connaissais pas l’option « auto » dans les préférences ! Merci pour l’astuce. Je suis toutes les semaines sur ton blog !!!! 😉

  • Voilà ce que je cherchais, un tuto simple ! Sans de blabla ! Voilà des tutos intéressants !
    Meerci, ça fait plaizzz !

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :