Comprendre les calques de réglages dans Photoshop

Sécuriser son travail en retoucher photo

Photoshop cours #011, avancé

 

Sur le logiciel Adobe Photoshop, il existe plusieurs réglages pour modifier une photo. Il existe d’ailleurs une multitude d’options pour arriver au même résultat. Chacun à sa méthode de travail, ses propres réglages, son propre style. C’est d’ailleurs ce qui définit les artistes entre eux, « … il a la petite touche en plus… »

Sur le logiciel Photoshop, ce qui joue en notre faveur ce sont les réglages de base qui suffisent amplement à sublimer nos photos en seulement très peu de clic. Ces réglages permettent réellement de raffiner les lumières, maîtriser les contrastes et reveiller les couleurs, et enfin obtenir le résultat escompté. Car nous sommes trop de fois déçus par ce que nous voyons sur notre écran d’appareil photo. Nous sommes incapables de reproduire ce que nous avons devant nos yeux. Et justement, ce sont ces réglages qui ajoutent enfin ce qu’il manque à notre cliché.

En revanche, une fois que l’on attribué un de ces effets sur notre calque, on se rend très vite compte qu’il est impossible de revenir sur ce réglage. Car l’effet a été attribué au calque de façon définitive, il est donc figé. Sauf si on décide de l’annuler en revenant en arrière tout de suite, dans la fenêtre d’historique ou avec un Ctrl + Z. Mais si vous êtes comme moi, c’est à dire minutieux, voir pointilleux et méticuleux, vous aimez bien pouvoir revenir dessus d’ici quelques minutes ou quelques heures. Il est important de revenir sur ces effets tout au long du développement, afin d’ajuster ces réglages en fonction de l’avancée du projet.

C’est ainsi que rentre en compte les calques de réglages, ils fonctionnent de la même façon que les réglages de base. Sauf que l’on va pouvoir rouvrir la fenêtre de réglage à chaque fois que l’on le désire. On va pouvoir revoir chacun de ces calques de réglages, si nous ne sommes pas satisfaits, pour affiner les effets. Cela convient parfaitement à ma méthode de travail, j’apprécie pouvoir revenir sur mes réglages pour les peaufiner. On sent ainsi plus à l’aise pour ajuster un réglage, moins de stress, car nous savons que ce dernier n’est pas figé.

Je ne devrai pas à avoir le dire, mais comme je l’ai déjà constaté plusieurs fois sur certains projets de mes confrères. On évite d’aplatir les calque de réglages pour économiser de la place dans sa fenêtre de calque. Dans ce cas vaut mieux créer un dossier et y regrouper tous les calques de réglages.

 

 

Par où commencer ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les réglages de base sont disponibles depuis l’onglet Image > Réglages. Cette fois-ci pour retrouver ces calques de réglages, on se rend dans l’onglet Calque > Nouveau calque de réglage. Là un panel s’ouvre pour laisser place à une quinzaine de réglages, et chacun est rangé dans sa catégorie.

On retrouve la première catégorie qui rassemble les modificateurs pour retoucher les noirs, les gris et les blancs, comme les niveaux ou l’exposition. Puis vient la deuxième catégorie, celle qui concerne la couleur avec le célèbre Teinte/ Saturation, la Balance des couleurs et le Filtre photo. Puis vient la dernière catégorie, avec des réglages un peu plus complexe comme la Courbe de transfert de dégradé qui vient s’appliquer sur les nuances de gris.

Pour aller plus vite, les calques de réglages sont disponibles aussi depuis la fenêtre de calque.  Il existe une ligne de logos tout en bas à droite de la fenêtre. Le quatrième logo en partant de la gauche, juste à côté de la création de masque, permet d’ouvrir le panel vers les réglages.

 

Pour finir

Pour afficher seulement une partie du calque de réglage, une création de masque est la meilleure solution. Cela permet aussi de pouvoir y revenir quand on veut et d’obtenir des effets intéressants. Travaillez avec des pinceaux différents, des tailles différentes et avec différentes couches d’opacité. Le calque de réglage devient alors de plus en plus captivant et subtile.

Chaque calque de réglage peut être attribué à un calque précis. C’est-à-dire que ces réglages impactent seulement le calque inférieur. Il faut donc créer ce qu’on appelle un masque d’écrêtage, cela évite d’impacter les autres calques. Mais cela demande plus d’informations et surtout une petite démo. Donc on voit ça la prochaine fois, avec une nouvelle vidéo.

En attendant, je vous laisse visionner la vidéo, si ce n’est pas déjà fait…

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *