Appliquer le filtre fluidité dans Photoshop

Déformer ses photos

Photoshop cours #008, débutant

 

Le filtre Fluidité nous permet de modifier l’aspect des pixels d’un calque. Ce filtre nous permet de déformer, dilater, étirer, déplacer ainsi que de contracter les pixels de l’image. Ces déformations peuvent être légères ou accentuées, car le filtre Fluidité est un outil extrêmement puissant. Ces retouches peuvent modifier et donner un sens complètement différent, voir surprenant, à nos calques.

Ce filtre est énormément utilisé dans les domaines de la mode et de la publicité. Les modèles photos passent souvent (toujours) par la case Fluidité pour obtenir une silhouette plus homogène, harmonieuse, voir parfaite. Une silhouette simplement plus vendable ! C’est précisément cette fenêtre que les professionnels de la retouche utilisent pour mettre en valeur les mannequins et acteurs. C’est grâce à cette fenêtre que les femmes rêvent d’une ligne svelte et que les hommes rêvent d’un corps d’Apollon.

Pas besoin d’être un professionnel de l’image pour savoir se servir de ce filtre. Il est très facile d’accès, avec une prise en main très rapide. On accède au filtre fluidité par l’onglet Filtre > Fluidité. Là une boite de dialogue s’ouvre, on y trouve peu d’outils, simples à utiliser, et un minimum d’options pour ajuster l’effet. On y retrouve aussi un aperçu du calque pour observer les modifications en temps réel.

Depuis quelques années, la boite de dialogue s’est nettement améliorée. Elle est beaucoup plus rapide et performante avec le temps, ce qui n’est pas vraiment étonnant. Dorénavant elle prend en compte les objets dynamiques, et garde l’aspect d’un filtre dynamique. Ce qui signifie que les effets sont automatiquement enregistrés sur le calque. Les effets sont compressés et, surtout, re-modifiables. Ce qui nous permet d’y revenir à n’importe quel moment du processus de réalisation.

 

 

Les outils

  • Déformation (W) : Déplace et pousse les pixels de la zone.
  • Reconstruction (R) :Restaure au fur et à mesure les pixels d’origine du calque.
  • Contraction (S) : Déplace les pixels vers le centre de la zone.
  • Dilatation (B) : Déplace les pixels vers l’extérieur de la zone.
  • Décalage à gauche (0) : Déplace les pixels vers la gauche, en glissant vers le haut. Déplace les pixels vers la droite, en glissant vers le bas).
  • Main (H) : L’outil main permet de glisser sur le calque. La navigation est possible à partir d’un zoom. On peut naviguer de droite à gauche, et de haut en bas et en diagonale.
  • Zoom (Z): Il suffit de cliquer sur une zone pour obtenir un zoom.  Maintenir enfoncé la touche Alt et additionner un autre clic permet d’obtenir un zoom arrière.

Lors des précédentes versions de Photoshop, la boîte de dialogue comportaient nettement plus d’outils et d’options. Mais heureusement, pour nous, celle-ci a été clarifier, peaufiner, améliorer. Et maintenant elle est vraiment intuitive, puissante et surprenante !

 

Les options

Dans Photoshop, on retrouve généralement les mêmes options dans les boites de dialogue. Les options nous aident à améliorer notre outil et à définir plus précisément l’impact de l’effet sur le calque. Le fait qu’il y en ait peu, nous aide à obtenir rapidement du bon résultat. Et quand je dis peu d’options, c’est uniquement deux options pour régler les outils : La taille de l’outil, c’est-à-dire la zone d’impact, et la pression qui définie la dureté ou la souplesse de l’effet. En cochant la pression du stylet, on actionne la pression du tracé obtenue sur la tablette graphique. Les options de reconstruction permet d’annuler tous les effets et revenir à l’ouverture de la boite de dialogue, c’est-à-dire sans aucune modification.

 

Remarques

Pour importer un calque de texte ou de forme, il faut pixeliser le calque pour que celui-ci soit importé dans la boite de dialogue Fluidité. Pour pouvoir déformer le texte sans être obligé de le pixeliser, il faut utiliser les options de déformation de l’outil Texte ou les outils de transformation obtenus depuis l’onglet Edition.

Pour déformer un document, une image, une photo, il est recommandé de dupliquer le calque à modifier. Car il est primordial de garder l’origine du calque, au cas où il faudrait recommencer. Créer des masques est indispensable pour masquer une partie des déformations. Pour atténuer l’effet, il suffit de réduire l’opacité du calque déformé et laisser apparaître le calque d’origine.

Il ne faut pas hésiter à faire plusieurs calques Fluidité pour sécuriser ses calques et son projet. Cela permet de travailler chaque modification séparément et d’avoir davantage de contrôle sur le projet. Certaines modifications méritent d’être isolées du reste pour les rectifier par la suite.

Pas besoin d’annuler tous les effets en reconstruisant le calque entièrement, seulement une partie peut être nécessaire.

Pour obtenir plus de fluidité dans nos déformations, il est cruciale d’utiliser une tablette graphique. Le travail est alors plus simple, intuitif, rapide et efficace pour certains.

Le filtre Fluidité peut être appliqué aux images de 8 bits par couche et de 16 bits par couche.

Cliquer sur Ok permet d’appliquer, de fermer la boite de dialogue et d’enregistrer les modifications, après avoir bien entendu modifier le calque. En cliquant sur Annuler, on supprime les effets et ferme la boite de dialogue, les effets sont alors annulés et perdus. On peut récupérer les derniers effets, en rouvrant la boite de dialogue et en cliquant sur charger le dernier filet.

Le filtre Fluidité permet d’obtenir des effets hallucinants qui peuvent être vraiment drôles à obtenir. On peut être surpris par l’impact d’une modification involontaire, il est donc vivement recommandé de faire plusieurs essais et d’en observer l’effet.

Testez les effets en vous amusant !

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉
Recherches utilisées pour trouver cet articlefiltre fluidité photoshop

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :