Comment créer une double exposition dans Photoshop

 Une silhouette en double exposition

 

Comme nous l’avons vu dans plusieurs pages, la double exposition est une valeur sûre en montage photo. Elle possède une réelle force visuelle et parfois un beau message. Son contraste accentué lui donne un vrai caractère. Il existe un vrai travail de jeux de lumière. Les ombres peuvent révéler une première scène, tandis que les points de lumières eux peuvent révéler une autre scène.

La double exposition permet d’obtenir deux photos superposées l’une sur l’autre. On se sert des contrastes pour faire disparaître ou réapparaître des informations entre ces deux photos. C’est une technique qui permet d’obtenir toutes sortes de résultats surprenants. En revanche, certains groupes de photos sont prédestinés à fonctionner entre eux. Le portrait reste une valeur sûre. Il n’y a plus qu’à utiliser des scènes urbaines, sauvages, montagneuses, sous-marines ou encore des textures aquarelle, encre de chine. Les solutions sont multiples… Il n’y a plus qu’à faire preuve de créativité, et se faire plaisir ! 

Bon, le mieux c’est de réaliser cette double exposition depuis son appareil photo. Mais, encore une fois, je tenais à vous proposer une alternative en allant un peu plus loin. Afin de proposer un montage photo dans le style d’une double exposition. En photographie, la technique est différente… Je laisse donc ça aux experts de la photo !

 

« L’imagination est notre seule limite… »

 

 

Ce que je trouve très intéressant en double exposition, c’est qu’elle est surprenante ! Et oui, qui arrive à superposer deux paysages dans sa tête ? Ce tend à avoir deux expositions différentes. Des formes différentes, des lumières et des contrastes différents, une perspective différente, etc. Un rendu différent. On ne sait jamais vraiment à l’avance le résultat que l’on va obtenir. C’est d’ailleurs ce que je trouve intéressant, se laisser surprendre. Cependant comme je l’ai dit plus haut, certaines photos marchent très bien entre elles. Il faut pour ça pratiquer, et cela devient très vite un automatisme. Et mon plus grand plaisir est de me dire que j’ai encore beaucoup à apprendre. On apprend tous les jours !

Quand je souhaite travailler sur un montage en double exposition, je sélectionne deux photos. En général, la première est un portrait et l’autre un paysage. Avant de me lancer dans Photoshop, j’observe la lumière, surtout les noirs. Nous avons besoin de contraste pour afficher le paysage. Donc le portrait se doit d’avoir de fortes zones contrastées.  Ce qui se marie très bien avec le thème de la double exposition, car cette dernière possède une touche mystérieuse, intrigante, voir poétique et surréaliste !

Voilà, pourquoi je reviens sur ce superbe sujet et vous partagez quelques techniques et astuces. Dans le tutoriel ci-dessous, je vous décris comment en créer une photo montage « double exposition » dans Photoshop. Pour ça, on a besoin de créer des masques pour faire disparaître, mais aussi en faire réapparaître des pixels. Les masques d’écrêtage sont eux aussi, ici, utiles. Dans l’ensemble ce sont des actions simples que l’on a déjà vu ensemble, dans les précédentes vidéos. Donc au pire, faîtes un tour dans la playlist Photoshop Cours pour y trouver des solutions.

 

 

Le tutoriel Photoshop

Allez on commence par importer une première photo de type « portrait ». Comme je l’ai indiqué plus haut, on choisit une photo avec de forts contrastes. Le portrait photo doit bien ressortit de l’arrière plan. La silhouette du modèle photo se doit d’être lisible, car on va s’en servir ! 😉

Dans un second temps, on intègre notre deuxième photo. Celle-ci est de type « paysage », une forêt, des montages, la plage, des buildings pour commencer sont d’excellents supports. Ils proposent pour la plupart du temps de bons rendus. Pour ces deux photos, si possible on choisit des contrastes plus ou moins égaux. Mais surtout, on doit y retrouver un même style visuel, une même ambiance, un même sujet. Histoire d’avoir une cohérence dans le montage. La lecture ne doit pas être perturbée par des photos incohérentes et différentes.

Une fois les deux photos intégrées dans Photoshop, on va pouvoir passer à la suite et s’attaquer à la silhouette de notre modèle photo. Pour ça on rend invisible le calque « paysage » et on sélectionne le calque « portrait ». Puis on se rend dans la fenêtre des Couches, pour sélectionner la couche bleue. C’est généralement la plus foncée, elle nous aide dans notre sélection. Avant de modifier quoique ce soit, on duplique cette couche bleue pour travailler en toute sécurité. Avec les niveaux ou les courbes on accentue les gris et les noirs. Le but ici est de remplir en noir le sujet photo et en blanc l’arrière plan. L’outil lasso polygonal et le pinceau à sélection rapide sont nécessaire pour une bonne sélection. Les touches Maj et Alt permettent de corriger notre sélection si besoin. Une fois que la silhouette est sélectionnée on peut la remplir en noir avec le pinceau ou plus rapidement avec le raccourci Maj+ F5. En gardant la sélection sur la silhouette, on se rend à nouveau dans la fenêtre des calques pour créer un masque sur le calque « portrait ». Donc là il n’y a plus d’arrière plan et Photoshop le symbolise par un damier grisé. Pas de surprise ! 😉

 

Etape 01, créer une double exposition dans Photoshop / La retouche photo, le blog

 

Le montage double exposition

Bon, là il nous faut un arrière-plan pour remplacer ce damier. Ici on sert d’un calque de réglage dégradé. Ce que j’aime faire, c’est rendre invisible le masque avec un clic droit. Puis je récupère la couleur la plus foncée et la plus claire dans l’arrière plan de mon calque portrait. Là aussi on garde une certaine cohérence sur les tons et les teintes. Il n’y a plus qu’à créer notre double exposition.

Pour ça on fait appelle aux modes de fusion de Photoshop. Je vous recommande de tous les essayer pour voir ce que vous pouvez obtenir comme résultats intéressants. N’oubliez pas, comme je vous le dis à chaque fois il faut se faire plaisir. Et c’est précisément à cette étape là qu’il faut tester et faire preuve de créativité et se faire plaisir ! Les modes les plus utilisés sont les modes lumière tamisée (ce que je choisis ici), superposition, éclaircir et incrustation. Mais là aussi, tester et retester. Voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.  Ça y est on a notre double exposition ! On peut maintenant peaufiner pour sublimer notre photo montage.

On commence par ajouter un flou gaussien à notre calque « paysage ». Une valeur entre 10 et 30 pixels est suffisants, mais là tout dépend de la taille de la photo. Ici, un calque dynamique peut être conseiller. Surtout si on désire changer la valeur du flou gaussien un peu plus tard.

 

etape 02, créer une double exposition dans Photoshop

 

Sublimer le montage photo

Bon, on a notre double exposition. Mais le résultat n’est pas terrible. Donc on va essayer de le peaufiner et de l’améliorer. On duplique le calque « portrait » pour mettre cette copie sur le haut de pile. On change le mode de fusion pour le mode normal. Et là on perd notre double exposition, c’est normal. Comme je n’ai plus besoin de l’arrière plan, j’applique le masque. Pour en créer un nouveau sur le même calque, ou on vient de supprimer l’arrière plan. On remplit en noir ce nouveau masque pour le rendre invisible dans l’espace de travail. Avec l’outil pinceau on vient repeindre en blanc certaines parties que l’on souhaite faire ré-afficher. Ici, on travaille sur le visage, les yeux, le nez, la bouche et légèrement le menton. Cette étape nous permet de retrouver un visage, on peut donc mettre un visage sur une silhouette. Mais surtout, on retrouve des volumes. Ce qui est primordiale, la forme doit être claire pour améliorer la lecture.

 

etape 03, créer une double exposition dans Photoshop

 

Pour finir

On finalise avec deux derniers calques, histoire homogénéiser le montage photo. Le premier est un nouveau calque remplit en gris moyen, on y ajoute le filtre bruit. Là aussi avec une quantité entre 10 et 30 pixels selon ses préférences. Je désature toujours mon bruit. Ici le modificateur Teinte/ saturation, avec un Ctrl+ U est suffisant. On finit avec un vignetage obtenu avec un nouveau calque de réglage dégradé. On sélectionne un dégradé noir et blanc, on y fait disparaître le blanc grâce à l’option opacité. Et choisit l’option radial pour un dégradé circulaire, avec une échelle entre 100 et 200 pixels. Là aussi cela dépend de la taille du document. Et voilà, c’est finit !

Ce que je conseille ici, c’est peut-être de revenir sur tous les réglages et de les peaufiner. C’est un peu d’ailleurs ce que je fais sur tous mes projets. Je peaufine pour sublimer. Je teste de nouvelles choses. Et je vous le redis encore une fois, testez pour mieux progresser !

 

etape 04, créer une double exposition dans Photoshop

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

 

27 Réponses à “Comment créer une double exposition dans Photoshop

  • Excellent tutoriel Photoshop ! Merci bcp pour ce partage, que de bonnes techniques ici. Ca doit pas être facile de partager ses secrets aussi facilement. lol

  • J’adore la double exposition. C’est vrai, avec une silhouette ca marche très bien ! Pas si facile que ça le tuto, mais bon on peut remettre en arrière ou ralentir la vidéo sur Youtube. Donc c’est top ! merci La retouche.

  • c’est pas si dur que ça, faut juste bien s’accrocher. Mais les utilisateurs avertis n’ont pas de mal à comprendre. C’est vraiment un bon tutoriel, pour les débutants, amateurs et pro !
    Un bon tutoriel Photoshop pour les passionnés ! Merci pour ce partage !

  • Top, pas facile. Mais en tout cas tu partage de super techniques. Tu vas plus loin que les trois quart des tutos que l’on trouve sur la double exposition. Merci Alex !

  • Il est vraiment excellent ce tutoriel. Un peu complexe, mais après plusieurs tentatives j’ai réussi à réaliser quelque de plutôt correct. Mais c’est vrai que le choix des photos est primordiale. Il faut bien prendre son temps dans la sélection. Et ne pas hésitez à tout recommencer pour mieux réussir !

  • Excellente idée de repeindre le visage sur un nouveau calque en mode normal. Jouer avec des brushs texturés peut aussi donner un bon rendu. Mais, là, il faut encore plus gérer pour varier avec les tons et les couleurs. Et que cela fonctionne bien. Cela peut donner un effet plus peinture, différent… A tester. 😉 Au plaisir de te relire !

  • Excellent tuto Alex. Je vois déjà certains puriste dire que ce n’est pas de la photo. Et ce sont ces mêmes personnes qui vont te dire que ce n’est pas de la double exposition, ou encore plus, que ce n’est pas de la photo. Ou encore que ce n’est pas de l’art. C’est avant tout un visuel, et une superbe image que tu as très bien construite là. Juste pour te dire que tu fais un excellent boulot, et que tout le monde n’est pas capable d’accomplir le travail que tu fais pour nous autres les passionnés !
    Continue comme ça !

  • Bon tuto, même si je pense que ce n’est pas de la photo. C’est avant tout du post traitement, un montage photo.

  • Ce n’est pas de la photographie ! c’est juste une superposition de plusieurs photos. Mais il est vrai que le rendu est pas mal du tout !

    • T’es sérieux ?! c’est un blog où il y a écrit tout en haut Retouche photo. Ce qui est bien sur un blog c’est que l’on peut lire, ça apporte pas mal d’informations… 😉

      • Ce n’est ni de la photo ni de la retouche. C’est de l’infographie.

        • De l’infographie ? Pardonnez mais ce terme ne signifie pas grand chose, si je suis votre fin raisonnement… C’est direct et sans détour, c’est maladroit et quelconque.
          Il n’existe des catégories que pour les personnes qui ont besoin de catégoriser, cela rassure. Cela réconforte, on se sent mieux, n’est-ce pas ?

          Depuis plus de cent ans, nous entendons de nombreux photographes (célèbres) avoués manipuler leurs photos. Ils ne sont donc plus photographe ! Nous ne faisons plus de la photo, mais de l’infographie. 53 ans de carrière, mince ! Je vais prévenir mes collègues de ce pas. Voyons…

          Dans notre domaine, nous transposons ce que nous voyons. Le plus important est d’offrir ! De donner à voir. Les mots sont trop souvent décevants. Les images parlent plus… et bien mieux.

          Nous invitons à découvrir, à voir plus grand, et comprendre différemment. C’est ce que j’apprécie sur ce récent blog. Il propose et offre autre chose. Une vision moins primaire de la PHOTO.
          De bons photographes pensent trop petit, par leurs mots, par leurs idées, et cela se ressent dans leurs travaux. Pensons plus grand ! Et apprenons à apprécier. Un bel exercice !

          Un bon effet au final, peut-être plus de noirs magentas en arrière-plan. Des idées : Légèrement plus d’exposition en bas à gauche, atténuer les contours pour libérer la silhouette qui semble étouffer. Mais si c’est le but, alors Ok. Peut-être un travail supplémentaire sur les cheveux. A tester…
          Au plaisir de te relire La retouche.

          R.

        • La double exposition, on la voit partout. Encore cher Dior, avec la campagne Poison. Olivier reste avec une définition précise du mot Photographie. Je pense que notre ami Raymond veut dire par là, que la photographie va bien plus loin que quelques mots écrits il y a plus de 50 ans. Elle évolue et anglobe tout ce qui touche à l’image. Je travaille, sur des films, sur le marché américain. Et on me demande des choses que je n’ai pas appris lors de mes différentes années d’expériences. J’ai dû m’adapter, car sinon quelqu’un d’autre aurait prit ma place très rapidement. Il faut savoir tout faire de nos jours.

          Nous évoluons et le monde dans lequel évolue encore plus vite. Le vocabulaire change, le matériel évolue tellement vite. Et l’œil à besoin de nouveauté, de fraîcheur. Aujourd’hui la photo n’est pu la photo d’il y a 10 ans, 20 ans, 40 ou 60 ans, etc. Notre vision change, et notre mentalité doit changer en même temps. Nous sommes avant des artistes, enfin nous nous y essayons. Un artiste propose autre chose, une nouveau regard. Histoire de bousculer les mentalités. Et, le pari est réussi… 😉
          Tout est une question de point de vue. Il faut parfois se laisser bercer par autre chose. Beaucoup se cantonnent à ce qu’il pense savoir faire. Pourquoi ne pas tenter de nouvelles choses, complètement différentes, pas peur de faire mal ? Pourtant c’est le meilleur moyen d’apprendre. Et c’est ce que notre ami s’efforce à faire comprendre.

          Ce que j’apprécie sur ce blog, c’est qu’il s’ouvre à nous et nous reste fidèle. Il prend beaucoup des risques. Il partage ses réussites, mais aussi ses échecs. La moindre des choses est de se montrer poli ! Il convient de lire entre les lignes, et de prendre le temps…

          « Petit cœur, petite idée »

    • Ah il y a un boudeur. Il faut le mettre au fond de la classe, jusqu’à temps qu’il comprenne. lol 😉

  • Je suis un puriste de la photo, mais là il y a un vrai travail. Faut l’avouer. Même si tu n’as pas pris les photos. Tu as fait là un vrai travail pour construire quelque chose qui mérite que l’on s’y intéresse. C’est réussi ! Je connais pas mal de grands photographes qui seraient incapables de proposer un tel visuel ! Merci pour le partage et bon courage…

  • Super tuto, merci beaucoup, tu expliques merveilleusement bien!
    Ou peut on trouver les photos pour s’entraîner et faire le tuto en même temps svp?

    Cordialement,

    Mitch

    • Merci pour ton retour. Dans les tutos, je laisse généralement la référence sur le titre du PSD, ou sur le calque si j’ai plusieurs photo. Les photos proviennent essentiellement de la banque d’images de Fotolia, de ma bibliothèque, de mon appareil, et bientôt des abonnés. Ceux qui souhaitent peuvent faire parvenir leurs photos avec des idées de tutos…

  • c »est un tutoriel super….peut-on désactiver la traduction en bas de l »écran car celle-ci est une traduction vraiment bizarre et souvent les mots n’ont aucun rapport….Merci, comme je possède 2 écrans c’est cool de faire l »exercice en même temps

    • Merci, oui bien sûr qu’il est possible de désactiver les commentaires. Ils sont générés automatiquement par Youtube. Il suffit de cliquer sur l’icône dans la barre de lecture et de désactiver les sous titres.

  • Mais t’es un magicien ou quoi ? Non je déconne mais bon quand même… C’est époustouflant ce que tu fais avec deux photos ! Franchement, chapeau car j’en connais pas mal qui parle… mais là je dois dire que je découvre tes images et tutos et c’est assez bluffant ! (Et je pratique depuis quelques années).
    Continue à poster régulièrement !
    [Un nouvel abonné] 😉

  • J’adooooore le rendu ! C’est vraiment super ! Est-il possible d’acheter tes réalisations en ligne ? Je vois bien l’avoir dans mon bureau à la maison ! Merci.

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :