Utiliser la courbe des tonalités dans Lightroom

Courbes est un calque de réglage présent dans Photoshop, Lightroom, Capture one, After Effect et encore beaucoup d’autres. La première fois qu’on se sert de ce calque de réglage on peut le trouver assez complexe, et même visuellement on ne peut pas dire qu’il soit vraiment instinctif et attirant. Pourtant c’est tout l’inverse. Il nous permet de modifier à la fois les tons, la luminosité, le contraste d’une image et les teintes. Enfin, une fois en main. Mais ne vous inquiétez pas, c’est rapide !

 

Comment utiliser la courbe des tonalités dans Lightroom, sur le blog La Retouche photo

 

L’outil Courbes fonctionne un peu comme le calque de réglage Niveaux. Il est là pour modifier les tons, les valeurs, de notre photo. Mais surtout, il fonctionne avec les mêmes valeurs numériques. C’es-à-dire qu’il existe 256 valeurs différentes. La différence avec les Niveaux, c’est que la Courbe fonctionne avec autant de point que l’on veut. Les Niveaux marchent eux seulement avec trois points différents, les noirs, les gris et les blancs.

On a vu dernièrement, dans Camera Raw comment créer un effet vintage, que la courbe des tonalités était un outil vraiment puissant. Non seulement après avoir réglé les réglages de base, il est encore possible de modifier la lumière de notre photo. On a accès à d’autres réglages, comme les Hautes lumières, qui nous permet de redonner des informations dans les zones trop éclairées. Ce qui évite d’avoir des zones vides sur son image.

 

 

Le tutoriel

Dans la vidéo, je ne vous réexplique pas comment importer une photo dans Lightroom. On l’a vu suffisamment et je pense que vous savez le faire. Sinon, rendez-vous sur le tuto pour recadrer une photo dans Lightroom. Donc on sort du module Bibliothèque et on passe tout de suite au module Développement. Aujourd’hui on s’attarde seulement sur la courbe des tonalités, pour vraiment vous montrer sa force. Donc on saute les réglages de base et ouvre le panel juste en dessous : Courbe des tonalités.

Derrière chaque outil Courbe, on retrouve l’histogramme de notre photo. On le retrouve en arrière plan, légèrement simplifié. Ce qui est extrêmement utile pour garder ses repères et voir l’histogramme évolué en temps réel. On peut retravailler nos valeurs en déplaçant les points qui se trouve sur la médiane. Cette médiane est là pour nous indiquer quand on applique des valeurs positives ou négatives. C’est-à-dire quand on apporte plus de luminosité ou plus de contraste à l’image. Sur la courbe, le noir est tout en bas à gauche à 0%, soit la valeur numérique 0. Le blanc, lui est tout en haut à droite sur la courbe à une valeur de 255. Le blanc pur est la valeur 256. Ce sont les valeurs que l’on retrouve dans l’outil Niveaux, si ça peut aider… 😉

Juste en dessous de la courbe, on trouve un indicateur Couche. En cliquant sur RVB, on peut sélectionner une seule couche et retoucher seulement cette dernière. Comme la couche Rouge, et augmenter les noirs sur la gauche. On augmente ainsi le taux de rouge dans les pixels noirs. Il s’éclaircissent puisqu’on les monte à la verticale, ils sont plus lumineux et plus rouge. A l’inverse on peut diminuer les pixels blancs, et affecter les pixels avec la couleur Cyan (la couleur complémentaire). Les pixels blancs s’assombrissent et changent de couleur.

Sur chaque Couche, on retrouve les couleurs complémentaires. Exemple, si on diminue les blancs sur la couche Bleu, on affecte la photo avec la couleur complémentaire qui est le jaune. Pareil avec la couche Vert, où retrouve du magenta comme couleur complémentaire. Attention ces couleurs changent en fonction du mode de couleur sélectionné. Avec le mode CMJN, la complémentaire du rouge est le vert.

 

Pour faire simple, on peut donc appliquer des points sur ces trois couches et venir affecter les tons foncés et clairs avec d’autres couleurs nuancées. Un bon moyen d’appliquer « un filtre » sur sa photo. Cela donne un effet sympa et on ne peut pas dire que cela soit bien compliqué à mettre en place.

Mais on peut aller encore plus loin, et découvrir le panel Région. Il est juste en dessous de la courbe et permet de déverrouiller l’accès à des réglages supers comme les Hautes Lumières. Il suffit de cliquer sur le petit icône, qui arrête la courbe à points, juste en dessous de la couche. Là aussi on peut redonner plus d’informations dans les pixels blancs. Faire la même chose dans les tons foncés avec le réglage Ombres. Les deux autres réglages Tons Clairs et Tons Sombres sont aussi très utiles et permet de retravailler encore une nouvelle fois les valeurs de notre photo. Pourquoi s’en priver ?! 😉

Ah j’ai failli oublier, Lightroom propose aussi deux réglages prédéfinis dans l’onglet Courbe à points. Le premier Contraste moyen, qui crée une courbe en S. Il augmente légèrement les pixels blancs, stabilise les pixels moyens et assombrit avec deux points les tons foncés. On au donc plus de noir et plus de blanc, mais les gris ne changent pas. Le deuxième réglage, Contraste fort est le même mais plus accentué que le précédent.

 

Pour finir

Utiliser la courbe des tonalités dans Lightroom permet d’affiner la lumière et les contrastes de notre photo. On peut retrouver du détail dans certaines parties de notre photo, ou au contraire en faire disparaître. Mais bon, c’est quand même plus sympa quand tout cela est homogénéisé.

Le vrai plus de cet outil, je trouve, c’est quand même l’accès à chaque couche. Disponible aussi sur les Niveaux, mais j’ai l’impression que la gestion des pixels est plus réussies sur l’outil Courbe. Les effets de couleurs sur les différents tons de l’image sont parfois surprenants, cela donne facilement une bonne ambiance colorée. Ce sont d’ailleurs ces types d’effets que l’on retrouve dans les applications photos de nos téléphones. Bon souvent trop lourdes et envahissantes, mais ici on peut être plus léger et raffiné.

Encore une fois, c’est une question de goût. Ils faut savoir rester soft sur un effet de ce type, un effet discret mais qui influence quand même la lecture et créer une atmosphère, un style… Quelque chose de sympa, non ? 😉

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

5 Réponses à “Utiliser la courbe des tonalités dans Lightroom

  • Enfin un tuto où on comprend quelque chose sur les courbes de tonalités ! Enfiiinnnn !!! lol.
    Un grand merci !

  • Merci, maintenant j’ai compris comment fonctionnent ces maudites Coourbes ! Merci pour l’info. Tu as gagné un abonné !

  • Super, merci pour le partage !

  • Les courbes ce n’est vraiment pas facile à comprendre tant que l’on a pas essayer de comprendre l’histogramme. Ce sont des outils très utiles surtout quand on débute et on ne sait pas contôler la lumière et les contrastes. De bonnes infos que tu donnes là ! Le meilleur tuto que j’ai vu sur les courbes pour le moment ! Bravo !

Partagez vos créations, ou un petit mot...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :