Pourquoi ils retouchent les photos ?!

Marketing vs Réalité

le packshot

 

 

Packshot du Big Mac de Mcdonalds, la version commercial vs la réalité, sur le blog La Retouche photo.

 

Avant tout, la photo est une forme d’art. Par conséquent cela reste subjective. La démarche du photographe est personnelle (quand celle-ci n’est pas orchestrée par une agence).

Comme dans tout projet, tout dépend de la démarche et du message à faire passer.
 
Mais une bonne photo est avant tout une photo qui ne rencontre pas de problème de lecture, le sujet est lisible !
Une bonne photo n’est pas nécessairement une photo retouchée pendant 3 à 6 heures sur Photoshop.
Puis, d’ailleurs, il y a retouche et retouche

De quoi on parle ?

L’oeil humain est avant tout capable de s’adapter, mais un appareil photo montre plus facilement ses limites même si celui-ci est parfaitement paramétrer. L’appareil trouve des compromis pour régler l’exposition, les couleurs et ce qui ne rend pas toujours favorable la lecture de l’image. La machine ne peut pas encore rivaliser avec l’oeil humain. C’est alors que la magie doit opérer.
Lorsque que le photographe prend la photo il a une vision bien précise, voir personnelle, de ce qu’il voit. Ce qu’il ressent ne se verra pas forcément sur la photo originale, mais davantage en post-production.
 
 Les premières retouches photos datent de plus de 100 ans et à l’époque. Il y avait des besoins qui ne sont pas les mêmes qu’aujourd’hui. Ces photos étaient plus destinées à de la politique, à de la propagande (voir l’article Des photos qui ont changé l’histoire). Mais le but principal était le même qu’aujourd’hui, manipuler le public.
 
 Photoshop sert essentiellement à modifier une photo et pour cela c’est selon les envies et les besoins de chacun. De nos jours et cela depuis déjà une bonne vingtaine d’année, il s’agit de sublimer une photo. Rendre la photo la plus parfaite possible. En atténuant ou en supprimant les défauts, on la rend plus attrayante, plus intéressante > il faut faire rêver et donner envie aux publics.
 
Ces retouches photos sont généralement destinées à un but lucratif. On retrouve essentiellement ces retouches dans le milieu du marketing et plus précisément dans la publicité.
D’ailleurs je nous ai trouvé une petite vidéo, pour une célèbre marque de voiture, que j’ai découvert il y a quelques semaines. Le retoucheur va chercher les imperfections dans les reflets de la carrosserie pour que celle-ci soit la plus lisse, la plus fine et la plus parfaite ligne possible.
Il s’agit tout simplement d’améliorer l’aspect original de la photo. Peu importe le type de produit, il faut que le produit soit parfait et éclatant.
Tous les moyens sont bons et sont mis en œuvres pour donner envie aux lecteurs, au public.

 D’ailleurs je vous conseille, de vous plonger dans l’article la perfection n’existe que sur Photoshop. Vous pourrez ainsi vous rendre comte du travail extrêmement poussé des studios photos, de nos jours.

 

Qui ?

Tout le monde aujourd’hui possède un appareil photo, que ce soit sur un téléphone portable, un appareil pro dans les mains d’un amateur/ expérimenté, chacun trouve chaussure à son pied et cela se ressent sur les réseaux photos. Aujourd’hui, tout le monde cherche à se mettre en valeur sur ses réseaux sociaux. Sur nos téléphones, on a accès à des outils qui permettent de corriger facilement nos photos (correcteurs colorimétriques, d’exposition, imperfections, etc). Pourquoi les ignorer, et attendre les likes ?
 
Pour les professionnels, c’est au photographe de mettre en avant le produit avec une bonne lumière, puis le retoucheur prend le relais pour sublimer le produit et de le faire approcher la perfection. Le retoucheur va essentiellement se focaliser sur les imperfections, les éléments indésirables. Il va s’appliquer à redessiner certaines parties de la photo.
 
Mais les agences de pub vont encore plus loin pour nous faire consommer, pour nous faire manger. Et rien de mieux que de cibler la plus grosse chaîne de fast food au monde. J’ai d’ailleurs retrouvé une vidéo de Mcdonald’s « Behind the scene » (derrière la scène), où une responsable du service marketing répond à une question essentielle :
 » Pourquoi les publicités de Mcdonald’s ont l’air si différente que le produit acheté ? » (malheureusement celle-ci est en anglais, mais on comprend très bien ce qu’il se passe en post-production).
 
Faisons un petit tour du côté des studios, où on y découvre le travail de toute unique qui s’agite pour mettre en valeur le fameux produit, le Big Mac, et surtout on peut observer le travail d’un « food retoucher ».
 Je pense que de toute façon la retouche fait partie de la courbe d’apprentissage du photographe, mais qu’il faut tout d’abord commencer par les bases et se restreindre volontairement dans les possibilités d’éditions dans un premier temps. Pour ensuite utiliser ces possibilités en connaissance de cause et surtout de façon créative. Et puis aussi étudier l’art et l’art contemporain, se cultiver un minimum sur les arts visuels peut aussi aider à utiliser ces possibilités à bon escient.

 

Jusqu’où ?

Avant tout, il faut décerner les besoins. Il faut déterminer le style de retouches dont on a besoin pour que le message saute aux yeux des spectateurs. Celui se doit d’être claire, net et précis, mais le spectateur doit (aussi) s’y retrouver et s’identifier.
C’est pour cela qu’une équipe s’active pour mettre en place un brief(ing) pour déterminer les éléments à mettre en place qui souligneront le message (marketing).
 
En revanche, quand je réalise une retouche photo, la moitié du temps (sur mon temps personnel), je n’ai pas envie de connaître le résultat final. Ce qui me change de mon quotidien, où je dois suivre un cahier des charges bien précis.
 
Comme je l’ai déjà mentionné dans des précédents articles, j’apprécie me laisser bercer par la nouvelle photo qui prend forme tout au long du process. Et ces retouches sont en adéquations avec mes différents styles et ne peuvent pas forcément convenir à la terre entière. Il s’agit là, avant tout, de prendre du plaisir et de donner une autre tournure à la photo originale.
Mais cela peut porter préjudice. On se laisse bercé par un nombre incalculable de possibilités avec les outils que l’on à notre disposition, sans savoir où l’on va. Je suis le premier à en faire les frais sur certains projets (voir le 1er défi hebdomadaire Shapes & colors). On peut parfois s’y perdre d’ailleurs. Donc oui je fais des freestyles mais je n’applique pas n’importe quel filtres ou effets n’importe où et n’importe quand.
 
Avec le temps et surtout de la pratique, on apprend à canaliser nos excès artistiques.

Pour finir

Tout ça pour dire qu’il ne faut pas diaboliser la retouche, ni l’appliquer systématiquement. La photo doit être avant tout lisible et compréhensible.Une retouche photo doit exprimer ou souligner, un concept, une idée, un message / un slogan.Aussi il n’y a pas de réponse tranchée, l’essentiel étant de savoir ce que l’on fait et pourquoi, le comment viendra naturellement par la suite.

J’espère que cet article vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

3 Réponses à “Pourquoi ils retouchent les photos ?!

  • Salut tout le monde. Voici une petite retouche que j’ai faite sur cette photo… Qu’en pensez ??

    • Bonjour Flavien, mais où est cette photo ? Essaie de la poster directement sur la page Facebook La retouche photo. 😉

    • Je pourrais lire un livre à ce sujet, mais sans trouver de telles infos! Du bon boulot qui est fait sur ce blog !

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :