Nicolas Obery : illustrateur digital

Nicolas Obery « Fantasmagorik »

Interview

 

Un jour, un artiste : Nicolas Obery, illustrateur, sur le blog La Retouche photo.

 

La rencontre

LRP – Bonjour Nicolas Obery, je suis ravis de te recevoir sur le blog. Avant toute chose, comment vas-tu? As-tu un petit mot avant de commencer ?

NO – Merci à toi de me permettre d’expliquer mon parcours et de faire découvrir mon univers.

LRP – Premièrement peux-tu te présenter en quelques mots, notamment pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

NO – Nicolas Obery, 46 ans Directeur Artistique et graphiste en publicité et design, adepte du surréalisme, d’histoire de l’art, et passionné d’illustrations fantastique.

 

Sitting Bull, Fantasmarik, par Nicolas Obery sur le blog La Retouche photo.

 

Le parcours

LRP – Deuxièmement, les abonnés souhaitent connaitre le parcours de nos artistes, quel est le tien ?

NO – J’ai fais deux écoles d’art, l’école Sornas et l’école Estienne. J’ai commencé comme roughman en agence, l’informatique étant déjà présente et insistante, j’ai du troquer mes crayons contre un ordinateur. Je suis donc devenu graphiste, DA, puis DA senior en agence de design et de communication. J’ai travaillé pendant 20 ans dans le luxe et la cosmétique.

LRP – Ensuite comment d’écrirai-tu ton travail pour ceux qui ne le connaissent pas ?

NO – J’ai eu envie de réaliser une série de visuels fantastiques, et décalés, intitulés « FANTASMAGORIK ». Une création de plus de 300 visuels maintenant à mi-chemin entre portraits et sculptures numériques surfant parfois sur la vague SteamPunk et Geekdom. Le but premier était de recréer un monde parallèle surréaliste, en détournant et en réinterprétant des éléments ou personnages mythiques tout en gardant une esthétique haut de gamme.

Je compose mes visuels essentiellement en numérique, en dessinant, photographiant et en sculptant des morceaux d’images(terre, poils, fleurs, tubes, yeux, bouches, animaux, insectes…) me constituant une base de donnée importante pour créer au final une composition centrale très détaillée.

 

Stephen King, Fantasmagorik, par Nicolas Obery sur le blog La Retouche photo.

 

Le style

LRP – Ensuite, on a connu ton travail sur Behance où tu postes énormément. Je crois que j’ai jamais vu autant de posts sur une page. Quel est ton flux de production ? Tu te fixes des règles ?

NO – Oui on va dire que je suis un peu productif. Je travail environ 10 illustrations en même temps… Enfin je jongle d’une idées à l’autre car cela me permet de ne pas me lasser? Je peux ainsi avoir de nouvelles idées, de rebondir sur une actualité. Etant donné que tous les sujets ou presque m’intéressent, j’ai du choix. Je crois avoir dépasser plus de 500 illustrations, toute fois, elles ne sont pas toutes publiées à ce jour.

LRP – Je vois que tu travailles beaucoup en en noir et blanc, sur tes illustrations. Comment as-tu commencé à mettre en place ce style visuel. Puis comment travailles-tu ton style ?

NO – Je suis fan du noir et blanc depuis des années et au contraire de mon travail en agence où l’on traite essentiellement que de la couleur, cela marquait une bonne rupture entre mes deux métiers…Le noir est magique, fantastique et onirique !

 

Actaboard, Fantasmagorik, par Nicolas Obery sur le blog La Retouche photo.

 

La référence

LRP – Afin de réaliser de tels photo montages, je suppose que tu es bercé par une culture, des références, des artistes, des livres/ Bd, et sûrement pas mal de musique. Tu peux nous en dire un peu plus ?

NO – Mes sources d’inspirations sont Salvador Dali, Arcimboldo, Magritte, Philippe Pasqua, Oleg Dou, Smirkmasks, Kris kuksi, Giger, Tim Burton…. Et bien d’autres artistes fabuleux ! En terme de musique, je suis plutôt typé rock mais sur un spectre assez large, j’ai donc essayé de mélanger dans mes illustrations l’univers Fantastique, Artistique, et Musical.

LRP – Dans tes travaux, on observe certains effets et filtres que tu utilises régulièrement. Tu es fan de la galerie de filtre de Photoshop ?

NO – J’utilise comme tous le monde les filtres Photoshop, mais j’utilise pas mal de softs 3D pour avoir certaines textures, éclairages etc… Je les réimporte ensuite dans PS, pour ma composition, et beaucoup de photos de matières en tous genre.

 

Avant et Après un photo montage par Nicolas Obery

 

Pour finir

LRP – As-tu des projets futurs, ou finalement peut-être des souhaits pour ta carrière ?

NO – Pour mes projets futurs, j’ai exposé dernièrement à la Fnac des Ternes de Paris comme photographe pour le coup. Les choses changent puisque je jongle maintenant entre les shooting photos et l’illustration Digitale.
Une expo est prévue en juin prochain dans mon quartier de la Butte aux Cailles, où je mixe petits formats et grands formats en tirages uniques. Car la finalité de mon travail se voit réellement sur un tirage fine Art et non sur le net !

LRP – Pour conclure, merci beaucoup Nicolas pour ton temps et nous te suivons de plus prés maintenant ! 😉

NO – Merci à toi ! et j’èspère avoir répondu au mieux à tes questions.

Retrouvez Nicolas

 

J’espère que cette interview vous a plu… dans ce cas,

  • Laissez un gros LIKE sur la page,
  • Partagez-le,
  • Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

Une réponse à “Nicolas Obery : illustrateur digital

  • Merci beaucoup Nicolas d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et d’avoir partagé avec le blog tes travaux. Je vous invite à suivre Nicolas sur ses réseaux, il poste régulièrement et je sens une réelle envie de faire évoluer son style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.