7 astuces pour vos projets photos

Pourquoi prendre le temps de présenter correctement ses projets photos ?

C’est la guerre sur les réseaux sociaux ! De nos jours, la concurrence est rude dans n’importe quel domaine. On se doit de jouer des coudes, il faut jouer rusé et surtout intelligemment dans le Game !

Les plus grands réseaux sont Facebook avec plus de 2,1 milliards d’utilisateurs par mois, suivi par Youtube avec 1,5 milliards, puis Instagram avec 813 millions. Ces trois grands réseaux partagent essentiellement des photos et des vidéos 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 !

A l’heure actuelle, nous sommes 7,6 milliards d’habitants avec environ 4 milliards d’internautes, et pas loin de 3,3 milliards sont actifs sur les réseaux sociaux. Par conséquent, 39% de la population mondiale poste quotidiennement du contenu sur le net !

La course aux uploads est lancée !

 


Astuce n°1 : Le titre

Identifier son projet est la première étape que je recommande, une fois que son projet est finalisé. Parfois il faut attendre la fin de son projet pour être capable de donner un titre à sa création. Parfois cela vient même avant…

Créer un titre pertinent permet de renseigner une première fois son projet et donne un premier indice au lecteur. Le titre, en plus de l’image de couverture, doit donner envie aux internautes de se plonger dans le projet. On reviendra en fin de cet article sur cette fameuse image de couverture.

Les titres en anglais ont aussi plus de chance d’être cliqués, car l’anglais est simplement la première langue mondiale. Et parce que ça sonne toujours mieux en anglais ! 😉

En attendant cette cover, un titre avec deux mots fonctionne bien. Un mot, c’est trop court, trois mots ça commence à être long. Quatre mots, c’est une phrase !


Astuce n°2 : La description

Après le titre, il faut commencer par présenter son projet avec des mots sérieux. Je recommande d’écrire une description présentant le projet et l’intention générale. Encore une fois, il ne faut pas négliger cette étape. Il convient de choisir des mots clés pertinents et puissants. Pour cela il existe plusieurs outils, comme par exemple le célèbre outil de planification des mots clés de Google.

Une description n’a pas besoin d’être un roman, surtout pas trop long, après on endort les gens ! Entre cinq et dix lignes c’est suffisant, quinze c’est mieux, plus ça devient long ! De plus, je conseille aussi de synthétiser sa description en une ligne, afin de la présenter plus brièvement dans un post Facebook ou Twitter par exemple. Pour éviter de trop s’emballer, je vous recommande la règle des 80 caractères maximum !

Là aussi si possible écrire une description en anglais, en plus de sa langue natale. Visez large!

Pour compléter, et peut-être par manque d’idées, je peux recommander d’insérer une citation en fin de description. Les citations, ça plait à tout le monde et ça fait sérieux. Enfin, ça fait genre !


Astuce n°3 : la série

Je vois trop de projet de passionnés, et j’en ai fait partie, qui propose de superbe projet photo cependant il n’y a qu’une seule photo par projet. Quel dommage !

L’internaute a à peine le temps de se plonger dans le projet et de découvrir l’intention de l’auteur que c’est déjà fini. Il arrive sur le bas de page. Il faut se mettre en tête qu’il faut donner plus. Des études et articles ont montré que les projets comportant au minimum 5 à 7 photos étaient davantage susceptibles d’être Liker, commenter et partager. Donc ne créez pas une photo, mais plutôt créez une série de photo !

« Oui, mais créer un photo montage prend des heures ! » Si je peux donner une astuce à ce niveau là, je crée des projets avec un workflow que je peux répéter. J’ai plus qu’à changer une photo pour créer une deuxième image, ainsi de suite je crée ma série de photos.


Astuce n° 4 : la cover

Une dernière astuce, car c’est gratuit et ça me fait plaisir… La photo de couverture est extrêmement importante ! La cover et le titre doivent interpeller le lecture et lui donner envie de cliquer, et d’en savoir plus. Il ne faut donc pas prendre à la légère la sélection du titre, et encore mois l’image de couverture.

Il faut voir un projet un peu comme un livre dans une librairie ou bibliothèque, c’est la page de couverture qui capte l’attention sur une étagère remplie d’autres livres intéressants.

Mon astuce, est de prendre ma meilleure photo de la série pour la couverture. De plus, je pense ma couverture avec un recadrage serré pour que l’internaute est déjà du détail et qu’il ait l’impression de redécouvrir l’image dans la série.

Astuce n°5 : la plateforme

Il existe de nombreuses plateformes spécialisées pour partager ses projets. Chaque plateforme a plus ou moins une spécialité, des forces mais aussi des faiblesses. Il convient de, presque, toutes les connaitre avant de faire son choix. Pour cela, je vous invite tout simplement à consulter des comparatifs et à consulter l’avis des contributeurs.

Néanmoins, ce que je vous recommande plus que tout, c’est tout simplement de vous baladez quotidiennement pour comprendre comment les plateformes fonctionnent. Cela peut prendre un petit peu de temps, mais il existe une stratégie générale et des sous techniques sur chacune de ces plateformes. Elles ont tendance à plus ou moins se répéter de plateforme en plateforme, c’est la même base !

J’ai testé quelques unes de ces plateformes, dont 3Dvf et CG Society à l’époque où je faisais pas mal de 3D. Après des vas et viens, de plateforme en plateforme, je me suis arrêté sur la célèbre plateforme Behance. Cette dernière convient parfaitement aux photographes, infographistes et illustrateurs. On y trouve de tout ! Il y a toutes sortes de catégories, d’artistes et d’inspirations provenant du monde entier !

Pour continuer, Flickr et 500px sont deux plateformes très intéressantes pour les photographes. Deviant Art permet aux dessinateurs et concept artists de partager facilement leurs créations avec les autres passionnés. Je ne vais pas toutes les citer, car je ne les connais pas tous, mais je vous invite à nous faire votre retour d’expérience dans les commentaires. Je vous invite à vous balader sur ces plateformes, à faire votre choix et à partager rapidement vos projets. Et changez ensuite de plateforme si vous en ressentez le besoin. Le plus important est de partager, partager et encore partager avec les intéressés !

Astuce n°6 : le portfolio

Disposer d’un site internet est plus que recommandé pour un passionné de l’image. Un photographe professionnel ne peut se passer de son site pro pour afficher sa galerie virtuelle. Le portfolio permet de montrer ses compétences auprès des passionnés et de son réseau professionnel. Un entretien d’embauche passe toujours par la case « évaluation du portfolio » !

Sur le site web, sur notre projet, l’internaute doit donc retrouver toutes les informations précédentes. Le titre doit être présent, la description et la photo de couverture.

Pas besoin d’avoir un site web sophistiqué, nos projets photos parleront à notre place ! Il existe de nombreux outils et sites pour créer rapidement son site web. Pas besoin d’être développeur, d’ailleurs je ne le suis pas et je déteste la programmation. Un site sur Wix ou Wordpress fait très bien l’affaire, de nombreux photographes se contentent d’une page Facebook (professionnelle) !

Pour moi, le mieux c’est d’avoir un site web, une plateforme, une page Facebook et un compte Instagram !

Astuce n°7 : les réseaux sociaux.

Une fois que son projet est en ligne sur ses pages, il ne suffit pas d’attendre en croisant les bras croisés devant son écran. Le travail ne s’arrête pas là, il faut promouvoir son projet ! Et pas n’importe comment… Partager correctement son projet sur les réseaux sociaux est plus qu’indispensable !

Commençons par le plus grand, Facebook. Ce dernier compte des milliards de page et des centaines de milliers de groupe. Je recommande de se créer une bibliothèque de groupe de discussions Facebook. On ne choisis pas n’importe quel groupe au hasard. Me concernant, je choisis les groupes Facebook spécialisés en retouche photo et sur les logiciels Photoshop/ Lightroom. Je ne sélectionne pas les groupes où il y a moins de 5000 abonnés. Il ne s’agit pas de parler avec quelques intéressés mais plutôt de viser le plus large possible. Sauf exception, si le groupe est privé et extrêmement puissant !

Un groupe puissant et intéressant apporte beaucoup, à condition d’apporter sa contribution. Cela passe par le partage de ses créations mais aussi par les conseils et les discussions. Tout cela permet de tisser des liens, de se constituer un réseau et de surtout faire parler de ses projets photos !


Pour finir

Pour que ce soit le plus clair possible, un récapitulatif ne fait pas de mal/

  1. Identifier ses projets avec des titres pertinents.
  2. Écrire une description qui présente son projet.
  3. Définir la photo de couverture à partir de sa meilleure image.
  4. Poster ses projets photos sur des plateformes spécialisés comme Behance ou 500px.
  5. Charger ses projets sur son site web ou une page Facebook professionnelle.
  6. Partager intelligemment sur les réseaux sociaux, les groupes Facebook.

 

La réussite est totale si l’internaute décide de lâcher un like, un commentaire, et encore mieux de le partager !

Et vous, quelles sont vos astuces pour vos projets photos ?

 

J’espère que cet article vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.