Un jour, un artiste : Alexei Sovertkov

Alexei Sovertkov 

Photographe surréaliste

 

Alexei Sovertkov est un photographe russe qui est spécialisé dans la retouche photo. Il pousse ses retouches photos tellement loin que l’on peut parler ici de montage photo. Il apporte une touche surréaliste, voir divine à ses œuvres.

Comme chaque artiste, le style évolue avec l’expérience et la maturité. Il s’affine avec le temps, pour devenir plus subtil et plus puissant. C’est actuellement ce qui se passe du côté de Moscou, avec l’artiste digital Alexei Sovertkov. Il s’exerce dans les portraits et ces derniers passent tous par la case « manipulation photo ». Il se base essentiellement sur des techniques de déformation pour accentuer les traits physiques de ses sujets photos. Il les transforme tellement que les visages apparaissent sous la forme de caricatures surréalistes. Celles-ci sont ensuite intégrées dans une étrange scène. Car l’artiste accessoirise le sujet pour lui donner une identité, pour tout simplement personnifier son modèle photo. Mais ces objets, inappropriés, étonnent et perturbent même le lecteur. Le tout donne un côté divin, voir sacré, à ses créations numériques.

Du fait que ses portraits passent inévitablement par la boîte de dialogue fluidité. Les traits du visage du modèle, sont modifiés et exagérés. En effet, on ne peut pas passer à côté de ses énormes têtes qui prennent facilement un quart de la photo. On peut même dire que la tête est au cœur de la composition. Les yeux sont clairement agrandis pour amplifier le regard du modèle mais surtout pour plonger le lecteur dans ce regard. Car chaque lecture d’une photo, avec un modèle photo, commence et se finit sur le regard du modèle. Je veux dire par là, que la lecture commence au centre (généralement le visage) du format. Dans un deuxième temps, l’œil se balade autour pour lire l’ensemble. Par conséquent en accentuant les yeux, on permet au spectateur de fixer le modèle et d’être plus facilement absorber par la scène. Les yeux symbolisent la vie, c’est par le regard que passent chaque émotion.

 

La série Portraitooning

 

Alexei Sovertkov, Portraitooning 2.0_Young Man, sur le blog La Retouche photo.

 

Alexei Sovertkov, Portraitooning 2.0_Young Girl, sur le blog La Retouche photo.

 

Alexei Sovertkov, Portraitooning 2.0_Teen, sur le blog La Retouche photo.

 

La série Portraituning

 

 

Alexei Sovertkov, Portraituning : Young Boy, sur le blog La Retouche photo.

 

Alexei Sovertkov, Portraituning : Young woman, sur le blog La Retouche photo.

 

Alexei Sovertkov, Portraituning : Old woman 2, sur le blog La Retouche photo.

 

On constate en premier lieu que son travail est remarquable. Pour commencer la retouche de la peau est très importante, il ne faut pas détériorer la texture de la peau en supprimant ou en atténuant les imperfections de la peau. Certains artistes préfèrent vraiment tout supprimer, comme les grains de beautés ou les rides. Mais quand on sait que ce sont les détails qui font la différence, on peut se permettre de laisser quelques imperfections. Car en augmentant la netteté, on améliore et renforce les lignes de ces imperfections. Et c’est justement ce que fait Alexei, pour une nouvelle attirer notre regard sur les détails et les textures des visages. Cela nous force à observer les détails et à nous plonger dans son oeuvre. C’est un peu ce que les peintres et artistes essayent de faire avec le public, depuis plusieurs centaines d’années.

Ce qui convient ensuite c’est d’apporter son style, que le public va reconnaître dans les premières secondes après avoir découvert l’oeuvre. C’est généralement avec les séries de travaux, et avec le temps, que le public identifie et mémorise le style d’un artiste. Et je pense que c’est ce qu’on peut se dire, une nouvelle fois, avec la série de travaux « Digiclassisism » du photographe russe Sovertkov. Il nous plonge, au XVIIème siècle, dans un étrange classicisme.

Le classicisme est un mouvement culturel qui naît sur un idéal de l’homme, basé sur la perfection et la raison. Les modèles photos sont nettoyés de toutes imperfections et arborent une peau douce et éclatante. Les couleurs sont saturées, le vert est omis présent (comme les peinture du mouvement). Ce sont, en revanche, les accessoires inappropriés qui ajoute un côté étrange et dérangeant à ces portraits. Alexei importe des objets de la vie quotidienne, des objets banals, dans ses compositions. Ce qui modifie la lecture globale de la photo et donne un tout autre sens à son travail. Ce qui oblige le lecteur à s’interroger sur la lecture et la compréhension de cette dernière.

 

La série Digiclassisism

 

Alexei Sovertkov, Classisism_ Young woman 3, sur le blog La Retouche photo.

 

Alexei Sovertkov, Classisism_ Young man, sur le blog La Retouche photo.

 

 

 

Alexei Sovertkov, Classisism_ Young woman 2, sur le blog La Retouche photo.

 

 

Pour finir

Encore une fois, nous découvrons un incroyable artiste qui utilise Photoshop pour créer des œuvres vraiment originales et surprenantes. Il n’est pas rare de voir des artistes se servirent aussi bien des logiciels de retouche photo. En revanche, il est déjà plus difficile de trouver un artiste qui mélange aussi bien les genres pour créer et s’approprier un nouveau style. Ou peut-être, qu’on peut ici parler d’un nouveau mouvement…

 

Retrouvez-le

 

J’espère que cet artiste vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

Une réponse à “Un jour, un artiste : Alexei Sovertkov

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :