Un jour, un artiste : Sébastien Del Grosso

Interview de Sébastien Del Grosso

Graphiste photographe

 

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours ressenti le besoin de m’exprimer au travers la création. j’ai d’abord commencé par le dessin et la peinture, puis, j’en ai fait mon métier puisque j’exerce maintenant depuis plusieurs années dans le monde du graphisme.

 

Désire d'existence par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

LRP – Bonjour Sébastien, et enchanté. Nous sommes très contents de t’avoir sur le blog La Retouche photo. As-tu un petit mot avant que l’on commence ?  

SDG – Bonjour et c’est avec grand plaisir que je réponds à cette interview.

 

LRP – Peux-tu nous parler de ton parcours ?  Comment t’es-tu formé ? Ou peut-être que tu te formes encore…

SDG – J’ai toujours été intéressé par le domaine de la création artistique. Et c’est tout naturellement que je suis arrivé à vouloir tester la photographie avec mon premier Canon EOS, en 2011.

D’abord attiré par le monde de la macrophotographie, puis par la photo de paysage et la pose longue au cours de mes différents voyages, je m’intéresse maintenant davantage à l’architecture et la création d’image plus conceptuelle.

J’ai appris et découvert ce que l’on pouvais faire avec la photographie sur internet, la plupart du temps sur des forums mais aussi en pratiquant avec des amis. Je me suis formé sur le tas, mais avec le temps, je deviens plus difficile, plus exigeant avec moi même et effectivement, je pense que cette « formation » est loin d’ère fini !

 

The sketches inside me par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

LRP – Quelles sont tes inspirations ? As-tu des artistes, des auteurs, préférés ? Ou peut-être des films particuliers/ fétiches ? 😉

SDG – J’aime énormément d’artistes photographes, dans différents domaines. Il est difficile de n’en citer qu’un, mais en général j’aime les gens créatifs, soit dans l’idée de la photo, soit dans son traitement. Niveau film, je ne regarde quasiment que des films d’horreur et de science fiction.

 

LRP – Nous avons découvert ton travail sur la toile, notamment sur Behance. Comment se passe ton aventure sur les réseaux, quels sont les retours ?

SDG – Les réseaux sociaux apporte une facilité d’exposition de son travail, que l’on avait pas avant, mais depuis quelques temps, je trouve qu’il n’y a plus autant d’échange. Entre Facebook qui « force » plus ou moins les détenteurs des pages à payer pour être « vue », et Flickr qui s’est fait « noyer » par toutes les autres plateformes de photo, c’est un peu compliqué. Du beaux monde gravite autour de Behance, et c’est d’ailleurs par ce réseau et uniquement celui ci que j’ai eu des propositions de travail intéressantes, comme des pochettes de disque ou couvertures de livre. Instagram quand a lui permet une bonne visibilité, mais très peu d’échange ou de contacts.

 

The sketches inside me par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

LRP – Rentrons dans le vif,  peux-tu nous parler de tes séries « L’esquisse d’une vie » ? D’ où t’es venu l’idée ? Et en gros, comment procèdes-tu ?

SDG – L’idée m’est venu en voulant refaire une photo de profil Facebook (qui était un auto-portait réalisé en dessin, mais qui datait de plusieurs années). Etant donné que je pratiquais la photographie depuis quelques temps déjà, j’ai essayé de mixer ces deux passions. Suite aux réactions que j’ai pu avoir sur internet, je me suis dit que je pourrais en faire une petite série, qui présenterait soit des personnes qui me sont proches, des événements, ou des états d’esprit.

 

LRP – Tu me vois probablement venir, comment aimes-tu travailler ? As-tu mis en place un workflow particulier, avec le temps ? As-tu des astuces à partager avec les abonnés ?

SDG – Il y a tout d’abord la phase de réflexion, il faut trouver une idée intéressante, et réfléchir à sa conception photo. Ça peut prendre parfois plusieurs jours. Le shooting, comme le dessin ne sont jamais très long (une ou deux heures au plus) mais c’est la phase de post-traitement qui demande le plus de temps. Cela se fait parfois sur plusieurs jours. J’aime bien commencer une image, la laisser reposer et y revenir dessus après quelques temps. Cela permet d’apporter un regard nouveau sur son travail, et voir des défauts ou des corrections à apporter que l’on avait pas remarqué jusque-là. Au niveau de la conception même de ce type d’image, j’ai réalisé un petit tutoriel qui est disponible ici.

 

Contes et Fables par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

LRP –  On apprécie aussi beaucoup ton travail sur les silhouettes qui ont bercé nos écrans pendant les années 80-90. Peux-tu nous parler des séries « les supers héros », « Contes et Fables » ?

SDG – Il y a beaucoup d’artistes qui travaille des affiches minimalistes, réalisés sur le logiciel Adobe illustrator. J’ai toujours aimé ce côté très sobre de ce type de travaux, mais cela manque parfois un peu de détails. Et avec la photographie en contre jour, j’ai trouvé une solution qui me permet d’obtenir un rendu minimaliste proche de ce qu’offre le vectoriel, mais avec beaucoup plus de détails. Ceci associer avec des filtres et effets Photoshop, j’ai pu obtenir des images proches de ce que j’avais en tête. Ces séries touchent un peu tout les univers, les comics Marvel, les personnages Disney, les contes… j’ai ai encore quelques-uns en cours que je n’ai jamais terminé. Quand l’envie me prendra, je prendrais le temps d’en finir quelque s-uns.

 

LRP – D’ailleurs, les séries « Le cosmos de Star Wars I, II, III » ont eu un franc succès. Faut dire que les fans de la saga sont nombreux. Quelle a été ton approche, ta démarche, sur ce projet ?

SDG – J’ai commencé ces séries un peu après avoir joué aux jeux « limbo », qui présente un personnage avec des petits yeux lumineux dans un univers très minimaliste. J’ai beaucoup aimé et j’ai pensé que je pourrais essayer d’obtenir ce type de rendu en prenant mes figurines Star Wars en photo en contre jour. Au départ, ça n’a été qu’une ou deux photos, et puis en voulant développer cette idée, je me suis orienté sur le cosmos de star wars. Chaque image porte donc le nom d’une des planète de cet univers, et présente un ou des personnages qui s’en rapproche le plus. J’attend bien évidement le nouveau Star Wars en Décembre prochain pour créer de nouvelles images autour de cet univers !

 

Bespin par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

Bespin dans « l’empire contre attaque », l’une des scènes culte de ce film qui m’a vraiment marqué lorsque j’étais jeune. La réalisation de cette image a été un régal !

 

LRP – Quels sont tes projets futurs ?  Ou peut-être que tu as  des envies, des souhaits, pour l’année 2018 ?

SDG – Je vais essayer de continuer les séries que j’ai commencé : je suis reparti sur quelques idées pour ma série « l’esquisse d’une vie », ou je voudrais essayer d’avoir une réflexion un peu plus poussée. Présenter des images qui parlent davantage des émotions et du comportement (douleur, solitude, manque, déprime…). J’ai d’autres projets en tête, mais avant de pouvoir concrétiser tout ça, il va déjà falloir investir dans un nouveau boîtier (mon actuel semble avoir de gros problèmes avec l’obturateur et m’oblige à éteindre et redémarrer le boîtier après chaque prise, le liver view et la télécommande ne fonctionne plus, bref ça devient vraiment compliqué pour faire des photos ne ce moment !)

 

LRP – Merci beaucoup Sébastien pour ton temps, et nous te suivons de plus près maintenant… 😉

SDG – Alors à très bientôt pour d’autres échanges sur mes pages ou réseaux sociaux.

 

Emblem par Sébastien Del Grosso sur le blog La Retouche photo.

 

Retrouvez-le

Sur Flickr

Sur Behance

Sur Facebook

 

J’espère que ses travaux vous ont plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

5 Réponses à “Un jour, un artiste : Sébastien Del Grosso

  • Ah j’adore ce qu’il fait, je connaissais déjà son travail (behance).
    Beau coup de crayon !

  • J’ai déjà essayé ce genre de rendu, c’est vrai que la technique n’est pas si complexe que cela. Mais avoir un bon dessin, propre, créatif et dynamique c’est plus complexe que cela !

  • Je suis, aussi, assez fan de son travail ! Il devrai rester dans ce style sketches et pousser un peu, à mon avis, histoire de s’approprier encore un peu plus ce style. Je sais pas si c’est clair, mais j’ai l’impression que c’est ce à quoi on reconnaît et distingue le travail d’un artiste à un autre.
    Merci pour cette interview !

  • Fabuleux, original, frais, osé, créatif, dynamique, que du bon….on aime ça !

  • Vraiment sympa, j’aime bcp la transition entre dessin et photo ! Bravo

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :