Comprendre les modes de fusion dans Photoshop

Comprendre les modes de fusion

Photoshop cours #005, débutant

 

Le mode de fusion se situe dans la barre d’option supérieure de la fenêtre de calque (F7). Le mode de fusion défini l’incidence d’un calque sur les pixels qui se situent sur le ou les calques inférieurs à ce dernier. L’effet du mode de fusion se fait essentiellement ressentir sur les contrastes, les lumières ou les couleurs. Ces derniers sont alors atténués, accentués, inversés ou effacés.

On ajoute une photo dans Photoshop, puis on crée un nouveau calque. Sur ce calque on crée une ellipse (M), que l’on remplie (Edition> remplir) d’une couleur (dans ce cas : jaune #ff9000). En changeant le mode de fusion de l’ellipse, on modifie son aspect. Selon son mode de fusion, l’ellipse va alors s’accorder avec la photo du modèle féminin (voir image référence).

  • Il n’existe pas loin de 30 modes de fusion, et certains ne sont pas si faciles que ça à déchiffrer ou à utiliser. D’ailleurs, c’est pour ça que je n’utilise que très peu d’entre eux (voir fin de page). Mais quelques-uns de cette liste peuvent créer de superbes et étonnants effets de lumières ou de contrastes. Il faut juste prendre le temps de tester, combiner, ajuster et peaufiner pour réaliser de magnifiques montages photos.

 

 

Les modes 

  • Normal

Retouche ou peint chaque pixel pour lui donner la couleur finale. Il s’agit du mode par défaut (le mode Normal est appelé Seuil lorsque vous travaillez sur une image en mode Bitmap ou Couleurs indexées).

 

  • Fondu

Retouche ou peint chaque pixel pour lui donner la couleur finale. Cependant, la couleur finale est obtenue par un remplacement aléatoire des pixels par la couleur de base ou la couleur de fusion, selon l’opacité d’un pixel à cet endroit.

 

  • Obscurcir

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et sélectionne la couleur de base ou de fusion (la plus foncée) comme couleur finale. Les pixels plus clairs que la couleur de fusion sont remplacés, et les pixels plus foncés demeurent intacts.

 

  • Produit

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et multiplie la couleur de base par la couleur de fusion. La couleur finale est toujours plus foncée. Le produit d’une couleur quelconque par le noir rend du noir. Le produit d’une couleur quelconque par le blanc n’a aucune incidence sur la couleur. Lorsque vous peignez avec une couleur autre que le noir ou le blanc, les traits successifs appliqués à l’aide d’un outil de peinture produisent des couleurs progressivement plus foncées. Cet effet équivaut à dessiner sur une image à l’aide de plusieurs marqueurs.

 

  • Densité couleur +

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et obscurcit la couleur de base pour reproduire la couleur de fusion par augmentation du contraste entre les deux. La fusion avec du blanc ne produit aucun effet.

 

  • Densité linéaire +

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et obscurcit la couleur de base pour reproduire la couleur de fusion par réduction de la luminosité. La fusion avec du blanc ne produit aucun effet.

 

  • Couleur plus foncée

Compare la somme des valeurs des couches des couleurs de fusion et de base et affiche la couleur présentant la valeur la plus faible. Le mode Couleur plus foncée ne génère pas une troisième couleur, issue de la fusion Obscurcir, mais choisit les valeurs de couche les plus faibles entre la couleur de base et la couleur de fusion afin de créer la couleur finale.

 

  • Eclaircir

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et sélectionne la couleur de base ou de fusion (la plus claire) comme couleur finale. Les pixels plus foncés que la couleur de fusion sont remplacés, et les pixels plus clairs demeurent intacts.

 

  • Superposition

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et multiplie l’inverse des couleurs de fusion et de base. La couleur finale est toujours plus claire. Une superposition avec le noir n’a aucune incidence sur la couleur. Une superposition avec le blanc produit du blanc. Cet effet équivaut à projeter plusieurs diapositives photographiques les unes sur les autres.

 

  • Densité couleur –

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et éclaircit la couleur de base pour reproduire la couleur de fusion par réduction du contraste entre les deux. La fusion avec du noir ne produit aucun effet.

 

  • Densité linéaire – (Ajout)

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et éclaircit la couleur de base pour reproduire la couleur de fusion par augmentation de la luminosité. La fusion avec du noir ne produit aucun effet.

 

  • Couleur plus claire

Compare la somme des valeurs des couches des couleurs de fusion et affiche la couleur présentant la valeur la plus élevée. Le mode Couleur plus claire ne génère pas une troisième couleur, issue de la fusion.

 

  • Incrustation

Multiplie ou superpose les couleurs, selon la couleur de base. Les motifs ou les couleurs recouvrent les pixels existants, tout en préservant les tons clairs et les tons foncés de la couleur de base. La couleur de base n’est pas remplacée, mais mélangée à la couleur de fusion pour reproduire les tons clairs ou foncés de la couleur d’origine.

 

  • Lumière tamisée

Assombrit ou éclaircit les couleurs, selon la couleur de fusion. Cet effet équivaut à projeter une lumière de projecteur diffuse sur l’image. Si la couleur de fusion (source lumineuse) contient moins de 50 % de gris, l’image est éclaircie comme si elle était moins dense. Si la couleur de fusion contient plus de 50 % de gris, l’image est obscurcie, comme si elle était plus dense. Lorsque vous dessinez avec un noir ou un blanc pur, vous obtenez une zone nettement plus foncée ou plus claire, mais vous n’obtenez ni un noir ni un blanc pur.

 

  • Lumière crue

Multiplie ou superpose les couleurs, selon la couleur de fusion. Cet effet équivaut à projeter une lumière de projecteur crue sur une image. Si la couleur de fusion (source lumineuse) contient moins de 50 % de gris, l’image est éclaircie comme si elle était superposée. Cet effet est utile pour ajouter des tons clairs à une image. Si la couleur de fusion contient plus de 50 % de gris, l’image est obscurcie, comme si elle était multipliée. Cet effet permet d’ajouter des tons foncés à une image. Lorsque vous peignez avec un noir ou un blanc pur, vous obtenez un noir pur ou un blanc pur.

 

  • Lumière vive

Augmente ou diminue la densité des couleurs par augmentation ou réduction du contraste, selon la couleur de fusion. Si la couleur de fusion (source lumineuse) contient moins de 50 % de gris, l’image est éclaircie par diminution du contraste. Si la couleur de fusion contient plus de 50 % de gris, l’image est obscurcie par augmentation du contraste.

 

  • Lumière linéaire

Augmente ou diminue la densité des couleurs par augmentation ou réduction de la luminosité, selon la couleur de fusion. Si la couleur de fusion (source lumineuse) contient moins de 50 % de gris, l’image est éclaircie par augmentation de la luminosité. Si la couleur de fusion contient plus de 50 % de gris, l’image est obscurcie par diminution de la luminosité.

 

  • Lumière ponctuelle

Remplace les couleurs, selon la couleur de fusion. Si la couleur de fusion (source lumineuse) contient moins de 50 % de gris, les pixels plus sombres que la couleur de fusion sont remplacés, tandis que les pixels plus clairs restent intacts. Si la couleur de fusion contient plus de 50 % de gris, les pixels plus clairs que la couleur de fusion sont remplacés, tandis que les pixels plus sombres restent intacts. Cet effet permet d’ajouter des effets spéciaux à une image.

 

  • Mélange maximal

Ajoute les valeurs des couches rouges, vert et bleu de la couleur de fusion aux valeurs RVB de la couleur de base. Si la somme finale d’une couche est égale ou supérieure à 255, la valeur 255 lui est attribuée ; si elle est inférieure à 255, la valeur 0 lui est attribuée. Tous les pixels fusionnés présentent donc des valeurs égales à 0 ou 255 pour les couches rouges, vert et bleu. Ceci convertit tous les pixels en couleurs primaires additives (rouge, vert ou bleu), blanc ou noir.

Remarque : pour les images CMJN, l’option Mélange maximal transforme tous les pixels en couleurs primaires soustractives (cyan, jaune ou magenta), blanc ou noir. La valeur chromatique maximum est 100.
 
 
  • Différence

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et soustrait la couleur de base de la couleur de fusion, ou inversement, en fonction de la couleur la plus lumineuse. La fusion avec du blanc inverse les valeurs de la couleur de base, la fusion avec du noir ne produit aucun effet.

 

  • Exclusion

Produit un effet semblable au mode Différence avec un moindre contraste. La fusion avec du blanc inverse les valeurs de la couleur de base. La fusion avec du noir ne produit aucun effet.

 

  • Soustraction

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et soustrait la couleur de fusion de la couleur de base. Dans les images 8 et 16 bits, les valeurs négatives obtenues sont écrêtées à zéro.

 

  • Division

Analyse les informations chromatiques de chaque couche et divise la couleur de fusion par la couleur de base.

 

  • Teinte

Crée une couleur finale ayant la luminance, la saturation de la couleur de base et la teinte de la couleur de fusion.

 

  • Saturation

Crée une couleur finale ayant la luminance et la teinte de la couleur de base et la saturation de la couleur de fusion. Ce mode ne produit aucun effet sur une zone non saturée (avec une valeur de gris égale à 0).

 

  • Couleur

Crée une couleur finale ayant la luminance de la couleur de base, la teinte et la saturation de la couleur de fusion. Ce mode préserve les niveaux de gris de l’image et il est pratique pour colorer des images monochromes ou pour teinter des images en couleurs.

 

  • Luminosité

Crée une couleur finale ayant la teinte, la saturation de la couleur de base et la luminance de la couleur de fusion. Ce mode crée l’effet inverse de celui du mode Couleurs.

 

Pour finir

Il existe 27 modes de fusion, cela fait donc beaucoup de modes à retenir et à comprendre. Pour ma part, je n’utilise que très peu d’entre eux. A vrai dire, j’utilise souvent les mêmes modes de fusion. Certains sont très utilisés pour obtenir une double exposition (comme les modes éclaircir, superposition), d’autres pour la retouche de modèles photos (couleur, lumière tamisée).

On se serre essentiellement des modes de fusion suivants :

  • Produit,
  • Éclaircir,
  • Superposition,
  • Incrustation,
  • Lumière tamisée,
  • Teinte,
  • Couleur.

 

Au début on s’amuse, on explore, on cherche de nouveaux effets. Et notre style de retouche photo n’est pas encore vraiment affirmé. Avec le temps on fait moins de retouches dîtes « folkloriques », je veux dire par là que l’on devient de plus en plus discret sur nos retouches photos. Et beaucoup de ces modes de fusion procurent des effets qui ne sont pas vraiment discrets, donc on les utilise beaucoup moins ou alors ce sera pour un effet minime.

  • Pour atténuer un mode de fusion sur l’ensemble d’une création, réduire l’opacité et créé un masque semblent être les meilleures solutions.

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu… dans ce cas,

  1. Laissez un gros LIKE sur la page,
  2. Partagez-le,
  3. Un commentaire, ou juste un petit mot 😉
Recherches utilisées pour trouver cet articleles modes de fusion facile a comprendre, photoshop obscurcir progressivement

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :