Le salon de la photo 2017 : Eizo

Les écrans calibrés Eizo

FlexScan, CS ColorEdge et CG ColorEdge

 

Après être passé chez Wacom au salon de la photo 2017, histoire de me mettre à jour sur les tablettes, il me fallait passer chez Eizo. Là aussi je me dois d’être à jour sur les fameux écrans Eizo (« image » en japonais). Dans le domaine de la photographie et du cinéma, on me parle essentiellement des dalles IPS Eizo. C’est la crème de la crème, ce n’est pas pour rien que (pratiquement) tous les professionnels de l’image les utilisent.

Comme pour les autres stands, que j’ai visité au salon de la photo, je demande à l’expert de me présenter des écrans pour tout le monde. À savoir, une entrée de gamme pour mes débutants. Enfin si vous commencez à utiliser un écran Eizo, je me doute que vous rentrez sérieusement dans le domaine. Dans un deuxième temps je demande un moyen de gamme, les professionnels qui veulent investir dans de l’excellent matos mais qui ne peuvent pas non plus se permettre de fumer la carte bleue (comme moi). Et enfin pour ceux qui savent ce qu’ils font, qui ont fait de grosses économies et qu’ils veulent que le top du top des écrans… On finit avec des écrans 4K qui piquent sérieusement les yeux !

Bon pour être honnête, sur le stand, on est passé directe aux écrans pour professionnels. Voilà pourquoi je me permets de vous proposer les différentes gammes d’écrans Eizo. Pour replacer les gammes dans l’ordre, on commence par la série Flexscan qui est l’entrée de gamme, puis les moniteurs graphiques ColorEdge, les moniteurs industriels Duravison, les moniteurs RadiForce pour l’affichage médical, les moniteurs Foris pour le multimédia (jeu et film) et les moniteurs Raptor pour le contrôle du trafic Aérien. Avec ces moniteurs on va retrouver toutes sortes d’accessoires, comme les fameuses casquettes qui nous permettent d’évier les mauvais reflets.

Etant donné que nous sommes sur un blog photo, je me permets de sélectionner seulement les écrans pour les photographes, retoucheurs photos, monteurs vidéo et professionnels de l’impression. Donc on se concentre sur les modèles des gammes FlexScan EV, CS et CG ColorEdge.

 

 

La gamme Flexscan

Les écrans LCD FlexScan d’Eizo, sont une gamme de moniteurs destinés à ceux qui font de la bureautique (avancée). Dans cette gamme, on retrouve trois types d’écrans, les moniteurs Frameless sont disponibles de 23 à 27 pouces pour une configuration multi-écrans, les écrans Wide de 22 à 32 pouces pour un grand angle de vue, les écrans Square de 15 à 27 pouces (format carré) pour le développement.

Les avantages de cette gamme Flexscan, on y retrouve la technologie EcoView qui permet de diminuer la consommation d’énergie. Les écrans sont montés sur des pieds ergonomique, on peut donc l’ajuster comme on le souhaite. Le modèle EV2455 ressortent de cette gamme. L’écran 24,1″ pouces, épuré et élégant, a une résolution de 1920 x 1200 et 94 ppi. La dalle IPS reçoit 75% de la couverture Adobe RGB et 99% sRGB. On retrouve les entrées vidéo DVI-D 24 pin, le DisplayPort et le HDMI avec 2 ports USB hub et un port USB 3.0 standard.

 

 

Le modèle EV2736 avec une dalle IPS de 27″ retrouve les mêmes entrées vidéo et fonctions USB. La résolution passe à 2560 x 1440 avec une densité de pixel de 109 ppi. L’espace colorimétrique RVB et sRGB ne change pas. Dans la même série, on retrouve le modèle EV2780. Sur ce dernier rien ne change, hors mis un port USB 3,1. Pour finir avec cette série FlexScan, il y a le modèle EV3237, la résolution passe à 3840 x 2160 pour un pixel densité de 149ppi.

 

 

La gamme CS Color Edge

Les moniteurs graphiques ColorEdge sont conçus pour les professionnels de la création graphique, de l’impression, de la photographie numérique et des domaines où l’on demande une fidélité absolue de l’affichage des couleurs. Dans un premier temps, notre expert Eizo nous présente le ColorEdge CS2420 (qui remplace le CS240). L’écran 24,1″ répond aux normes, aux budgets des amateurs et des passionnés qui veulent se procurer un premier écran Eizo CS. Sur l’écran, on retrouve aussi une dalle IPS (in-plane swithcing) large gamut avec une résolution de 1920 x 1200 pixels avec 94 ppi. Il assure 99% de la couverture Adobe RGB. On a droit bien sûr à aux ports d’entrée vidéo DisplayPort, HDMI (Deep Color), DVI-D 24 pin, 3 ports USB hub et un standard USB 3.0.

Toujours dans la série CS, on retrouve le CS2730 avec une résolution de 2560 x 1440 pour 109 ppi. Le reste ne change pas. Ah au faite, sur la série CS, la casquette anti-reflet est malheureusement en option !

 

 

En sortant de cette série CS, on passe au niveau supérieur avec la série CG. Dans cette dernière, on parle du premier modèle CG2420 qui cible les professionnels de la photographie digitale, de la pré-presse, du montage vidéo et de la post-production. Les écrans de la série CG sont équipés d’une sonde de calibration embarquée (dans le moniteur), elle se déploie afin de procéder à une calibration autonome. Il n’y a plus qu’à la programmer et on est tranquille !

Pour ce qui est du CG2420, on a une résolution de 1920 x 1200 avec 94 ppi. On dispose de 99% de l’espace colorimétriques RGB et de 98% du DCI-P3. Le modèle CG247X ressemble d’ailleurs de très près au CG2420, on retrouve simplement plus de choix dans les espaces colorimétriques (REC709, EBU, SMPTE-C, DCI).

Quand à lui, le modèle CG2730 possède une résolution de 2560 x 1440 et 109ppi, avec le même espace colorimétrique RGB et DCI-P3. Il a les mêmes entrées vidéos, mais lui contient un USB 3.0, c’est tout pour les nouveautés sur ce modèle. Avant de passer aux hauts de gamme avec les écrans 4K, il existe le modèle CG277 avec une résolution de 2560 x 1440 et 109 ppi. L’espace colorimétrique RGB est aussi de 99%, avec 93% du DCI-P3, avec le même large choix de profil que le CG247X. Pour finir, on a droit seulement à un USB 2.0.

 

 

 La gamme CG ColorEdge

Pour finir avec la gamme CG, celle-ci propose des écrans 4K UHD (ultra haute résolution). On retrouve la fameuse dalle IPS avec l’éclairage Wide Gammut LED. Ces écrans contiennent aussi 99% de l’espace colorimétrique Adobe RGB. Le premier modèle de cette série est le CG248 23,8″ avec une résolution de 3840 x 2160 pour 185 ppi. Il contient 93% du profil DCI-P3 94% du Rec 2020. Pour ce qui est des entrées vidéo, on a droit à 2 DisplayPort et HDMI (Deep Color), 3 ports USB hub et un standard 3.0. Dans les presets, on nous propose les Colors mode Adobe RGB, sRGB, REC709, EBU, SMPTE-C, DCI et Rec 2020.

 

 

Dans un deuxième temps, on arrive sur le modèle CG318 31,1″. Et là autant vous le dire, ça commence à faire mal, ça fait très cher l’écran ! On est sur une résolution de 4096 par 2160 avec 149 ppi. L’espace RGB est toujours le même (99%), 98% pour le DCI-P3 et on ajoute le Rec 2020 avec 94%. les presets Color Mode ne changent pas, ce sont les mêmes que sur le CG248.

Et pour finir, avec le haut de gamme, la crème de la crème, le CG3145 31,1″. La résolution est la même que sur le CG318 et l’espace colorimétrique est le même. Cependant sur les presets Color mode, on a droit aux mêmes que le précédent avec en plus le PQ_DCI, HLG, PQ_CAL et HLG_CAL. Ah, et la vidéo passe en 4HDR ! bon là, pour le moment je n’ai pas encore de lien à vous proposer…

 

Pour finir

Les écrans Eizo ont la particularité de posséder le spectre Adobe RGB à 99%, c’est le profil qui est utilisé d’ordre générale lors de la capture et de l’impression. Ce qui est impressionnant c’est lorsque l’on compare l’affichage Adobe RGB et le sRGB (le plus petit spectre colorimétrique que l’on rencontre sur tous les autres écrans du marché). Les écrans Eizo sont calibrables de façon hardware, c’est à dire qu’il y a un logiciel qui est fourni en standard (voir la démo en vidéo).

Eizo à l’habitude de fournir une garantie de 5 ans pour ses écrans. Et honnêtement, autour de moi, ceux qui s’équipent d’écrans savent qu’ils font un investissement sérieux et de qualité, voilà pourquoi ils peuvent se permettent de garder leurs écrans Eizo entre 7 et 8 ans (voir plus).

Il ne faut pas oublier la casquette Eizo est en plus, dans les options. Elle fournie sur tous les modèles de la série ColorEdge CG. Il faut être honnête, c’est un coup, certains la fabriquent maison, d’autres s’en procure tout simplement. Pour les intéresser, je vous glisse des liens juste-en dessous 😉

 

 

J’espère que cet article vous a plu… dans ce cas,

Laissez un gros LIKE sur la page,
Partagez-le,
Un commentaire, ou juste un petit mot 😉

 

Recherches utilisées pour trouver cet articlewww la-retouche-photo com, anything

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *